Jonathan, au coeur d’une personnalité multiple (Bande annonce)

Jonathan, architecte à succès, vit une vie normale dictée par une stricte routine. En revanche, son frère jumeau, John, dort tous les jours et passe ses nuits à secrètement socialiser. Lorsque Jonathan découvre que John a une petite amie en secret, Elena, il force John à rompre et commence une histoire avec Elena. Mais John l’apprend…

voir la vidéo

Enragé, Russel Crowe change de registre.

Mauvaise journée pour Rachel (Caren Pistorius) : en retard pour conduire son fils Kyle (Gabriel Bateman) à l’école, elle se retrouve coincée au feu derrière un pick-up qui ne redémarre pas. Perdant patience, elle klaxonne et passe devant. Quelques mètres plus loin, le même pick up s’arrête à son niveau. Tom Cooper (Russel Crowe) la somme de s’excuser, mais elle refuse. Furieux, il commence à la poursuivre… La journée de Rachel se transforme en véritable cauchemar.

Continuer de lire « Enragé, Russel Crowe change de registre. »

L’infirmière | A girl Missing : Critique sociologique du pouvoir des médias

Ichiko est une infirmière à domicile privée qui a travaillé pour la matriarche aînée des Oishos pendant des années et les considère comme sa propre famille. La vie tranquille et routinière d’Ichiko est brisée lorsqu’un jeune membre du clan Oishos est kidnappé. Lorsqu’il est révélé que le ravisseur n’est autre que le neveu d’Ichiko, sa vie commence à se déchirer. Un thriller moderne dans un Japon aux antipodes de l’image d’Epinal.

Suite de Koji Fukada à HARMONIUM acclamé par la critique, L’infirmière | A GIRL MISSING «est un drame à combustion lente satisfaisant raconté de manière experte» selon Screen Daily. Continuer de lire « L’infirmière | A girl Missing : Critique sociologique du pouvoir des médias »

Sale temps à l’hôtel El Royale (spoiler)

Ce film de Drew Goddard s’inscrit dans la ligné des films comme Pulp fiction où il y a une fragmentation de l’action en plusieurs chapitres qui vont se centrer sur le point de vu d’un personnage. Le côté décalé et le casting de star apportent un plus au divertissement, le spectateur lambda vient voir ce film non pas pour le scénario qui est rarement complexe a première vue, mais pour l’action et le casting. Pourtant, en analysant le script, nous pouvons très aisément décodifier le film selon plusieurs axes.

Continuer de lire « Sale temps à l’hôtel El Royale (spoiler) »

Critiques à vif : Guy Jamet / Les vieux fourneaux

Guy (Guy Jamet)

Guy (Guy Jamet) réalisé par Alex Lutz retrace les vieux jours d’un chanteur sur son retour médiatique. Perdu dans les codes modernes, les réseaux sociaux ou encore la conception du web, Guy tente de montrer qu’il est plus qu’un cliché sous le regard d’un jeune homme qui décide de le filmer dans la vie quotidienne et à la scène. Quant à l’artiste, qui ne sait point que ce jeune anthropologue est son fils oublié, dont la mère toute juste décédée a caché l’existence. Continuer de lire « Critiques à vif : Guy Jamet / Les vieux fourneaux »

L’effet papillon – Classique, culte ou navet?

Surement l’un de mes films préférés, pourtant si on joue la carte de la critique on ne peut pas être tendre avec lui. Il ne fait que reprendre des codes, mettre des musiques entraînantes et le tour est joué. Voir le film

Les deux scénaristes de Final Destination 2 Eric Bress et J. Mackye Gruber font leurs débuts avec le thriller de science-fiction The Butterfly Effect. Evan Treborn (Ashton Kutcher avec les poils du visage) veut se libérer de ses souvenirs d’enfance dérangeants. En tant qu’enfant, il a souvent perdu connaissance pendant de longues périodes et a essayé de détailler sa vie dans un journal. En tant que jeune adulte, il revisite les articles de journaux pour découvrir la vérité sur ses amis d’enfance en difficulté, Kayleigh (Amy Smart), Lenny (Elden Henson) et Tommy (William Lee Scott). Quand il découvre qu’il peut voyager dans le temps pour corriger les choses, il essaie de sauver ses amis bien-aimés. Cependant, il découvre que des changements relativement mineurs peuvent poser des problèmes majeurs pour l’avenir. L’effet papillon met également en vedette Eric Stoltz, Ethan Suplee et Melora Walters. Le titre a été inspiré par l’histoire A Sound of Thunder de Ray Bradbury. Continuer de lire « L’effet papillon – Classique, culte ou navet? »