Archives du mot-clé science fiction

MORGAN

Lire la suite MORGAN

Publicités

[Dossier] Dr Who un docteur qui a du chien

Dr Who une série qui a du chien

On peut dire qu’il faut être original et surtout anglais pour imaginer une telle série. Un extra terrestre seigneur du temps qui se promène de planète en planète, siècle en siècle.

Le concept tient la route et offre une certaine liberté aux scénaristes. Qu’est-ce que le docteur ne puisse pas faire ? Hey bien avec les années la série a pris de la maturité et s’est peu à peu changé pour aller vers l’attente du publique. Un bien plus qu’un mal ? On ne peut pas en dire autant des premières saisons en noir et blanc qui ne manquaient pas de chien.

La série de 2005 est pleine de nouveauté et assez bien réalisée, loin de celle des années 40… Elle garde cependant la même structure et beaucoup d’élément sont repris ou rajouté.

La dernière saison (Saison 5) est beaucoup plus mature et beaucoup accessible, elle ressemble à une production américaine et ne fait plus tellement place à l’humour britannique. La toute première saison était quand à elle beaucoup plus sobre, on n’avait pas autant d’effet spéciaux. De plus les scénarii des épisodes de la saison 5 utilisent des thèmes accrocheurs et nous plongent dans l’ inter-mythologie, on est beaucoup plus proche d’Angel que du Doctor…

Le dixième docteur (David Tennant) qui campe de la saison 2-4 est l’un des plus remarquables, au tout début il peut choquer lorsque l’on sort de la première saison, mais il est assez bon et surtout drôle. On peut même le trouver sexy et il ne faut s’en cacher. Lire la suite [Dossier] Dr Who un docteur qui a du chien

2046 au sommet du désir…

Résumé :

Hong Kong, 1966. Dans sa petite chambre d’hôtel, Chow Mo Wan, écrivain en mal d’inspiration, tente de finir un livre de science-fiction situé en 2046. A travers l’écriture, Chow se souvient des femmes qui ont traversé son existence solitaire.
Passionnées, cérébrales ou romantiques, elles ont chacune laissé une trace indélébile dans sa mémoire et nourri son imaginaire. L’une d’entre elles revient constamment hanter son souvenir : Su Li Zhen, la seule qu’il ait sans doute aimée. Elle occupait une chambre voisine de la sienne – la 2046… Lire la suite 2046 au sommet du désir…