MORGAN


Consultante en gestion du risque, Lee est envoyée dans un lieu isolé et tenu secret pour enquêter sur un événement terrifiant qui s’y est déroulé. On lui présente alors Morgane, à l’origine de l’accident, une jeune fille apparemment innocente qui porte en elle la promesse du progrès scientifique. À moins qu’elle ne se révèle être au contraire une menace incontrôlable…

morgane_usa-2

 

Verdict : 

On dirait un mauvais téléfilm. La bande annonce nous offrait sûrement le plus grand suspense mais au final au bout de 10 minutes le clair de l’intrigue s’envole. Déçu, je m’attendais à un genre hybride SF horreur mais finalement on est juste dans une SF light et sans saveur. Cependant il y a une réelle esthétique et de beaux plans. Une ambiance prenante mais cela semble ne pas permettre au spectateur de ressortir avec l’impression d’avoir vu un spectacle ou une oeuvre d’art.

 

Luke Scott, réalisateur de Morgane, n’est autre que le fils du metteur en scène mythique Ridley Scott (Alien, Seul sur Mars). Morgane est son premier long-métrage. À noter que le court métrage Loom, réalisé par Luke en 2012, est en quelque sorte le précurseur de Morgane. Interprété par Giovanni Ribisi, Loom mettait en effet en scène un homme cachant un être artificiel au sein d’un laboratoire de génétique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s