La Bonne Epouse

La bonne épouse nous plonge au moment où les maisons pour jeunes filles commencèrent à disparaitre. Le jeu des acteurs est bon, le film nous fait revivre ou découvrir une époque lointaine où la Femme n’avait pas accès à son propre compte et n’était rien sans un mari.

Continuer de lire « La Bonne Epouse »

L’Iconographie chez Jean Luc Godard

Jean-Luc Godard a une fascination de l’iconographie et des modèles Hollywoodiens. Il adore en particulier ses gangsters américains qui se reflétaient dans son premier long métrage A bout de souffle/Breathless (1960).

La seule différence entre les gangsters de Godard et ceux à qui il rend hommage réside dans le but de leurs activités. Il est difficile après plusieurs lectures de se dire oui, on retrouve le côté Hollywoodien, sauf dans la gestuelle de Belmondo quand il dégaine un pistolet, dans sa façon de mâcher ses bulbogums

Continuer de lire « L’Iconographie chez Jean Luc Godard »
Adèle H

Des héroïnes tragiques

Et si les héroïnes de la Nouvelle Vague étaient les héritières de la tragédie ? Les héroïnes de la Nouvelle Vague sont certes modernes, mais elles réactivent les différentes caractéristiques héritées de la Tragédie et du drame romantique. On a une transposition d’éléments qui autrefois étaient courants, comme par exemple la volonté de s’élever contre la société pour défendre ses valeurs. Cela permet d’apporter une dimension héroïque aux femmes et aux personnages masculins de la Nouvelle Vague.

Les oeuvres citées :

Antigone / La Rupture / Le mépris / Pierrot le fou / Violette Nozière

Continuer de lire « Des héroïnes tragiques »