Archives du mot-clé iso

Il fait des photos avec son flash intégré…

C’est surement le moment le plus étrange qui m’est arrivé, j’étais avec deux amis un vidéaste et un assistant lumière quand on a vu un photographe à un spectacle, faire des photos au flash. Les spectateurs étaient un peu gêné et le réalisateur de la captation était furax. Au final il s’est passé une chose, aucune photo de ce fameux photographe ont été exploité, car les photos ne mettaient pas en valeur l’ambiance du spectacle.

Publicités

C’est l’été enfin presque

Avec ce temps, (sauf celui d’aujourd’hui), c’est l’occasion d’aller faire des photos en extérieure. Profitez des différentes occasions pour prendre des repères sur l’évolution de la lumière au cours d’une journée. N’hésitez pas à mettre cela en note sur un petit carnet, je peux vous l’avouer, j’ai un petit carnet dans lequel je note certains réglages très précis comme ceux de STYLE IMAGE, le petit menu de réglage canon.

Voila, donc le premier shooting réalisé avec le nouveau soleil. La photo indique quoi? Un ouverture proche du 4,5 et une vitesse assez bonne. L’ISO n’hésitez pas à essayer 200 et 400, bien qu’en 200 les couleurs seront beaucoup plus intéressantes.

J’aime bien ces couleurs

Moi qui défendais le noir et blanc pendant une longue période, j’ai redécouvert la couleur, via certains clichés et shooting. Par exemples ces deux photos, sans la couleur, cela perd de son charme.Nous avons des couleurs très marquées qui s’ajustent entre elles parfaitement, contrairement à Mozart l’opéra rock qui possède beaucoup moins de diversité de couleurs intéressantes. Dracula l’amour plus fort que la mort est intéressant également par ses choix de lumière.

Question technique j’étais sur l’objectif de base vendu avec les réflexes canon, je me suis mis en mode manuel à 800 ISO, F4,5  1/125, après j’ai pris la photo d’un trait, d’ailleurs c’est la seule de ce tableau que j’ai.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La balance des blancs

La balance des blancs permet, sur un appareil photographique numérique ou un caméscope, d’étalonner le capteur et de corriger la dominante de couleur en fonction de l’éclairage ambiant.

On réalise ce réglage en présentant devant l’appareil une surface étalon reconnue comme blanche, normée ou déterminée comme telle par l’œil humain. L’électronique modifie alors les réglages internes de l’appareil pour que cette surface apparaisse blanche lors de l’enregistrement.

Quand doit-on la faire?

Cette opération est à refaire chaque fois que l’on change de conditions d’éclairage. On peut aussi délibérément tromper l’appareil de prise de vue en lui présentant une surface non blanche. Ainsi, certaines personnes font la balance des blancs sur la peau de leur main pour obtenir des tons plus doux. Elle s’apparente en photographie au choix d’une émulsion lumière du jour ou lumière artificielle. Pour la photographie, la balance des blancs peut être retouchée facilement après coup sur un logiciel adapté. La correction de la balance des blancs est d’autant plus facile si le fichier traité est en RAW appelé également « Format brut » ou « Non traité par l’appareil photo ». Lire la suite La balance des blancs