Vurdalaki / Ghouls de Sergei Ginzburg 


Nous voilà dans l’univers de Sergei Ginzburg un réalisateur russse qui nous propose Vurdalaki, traduit en français sous le titre de Vamps et Ghouls au USA/UK. Produit en 2017 et distribué en France à partir du 3 août 2019.

Le film met en scène le quotidien d’un petit village russe vivant en clave dans les montagnes et les forêts; débarque Andrej un seigneur de passage accompagné par Paramon (Roman Madyanov), son compagnon et serviteur. Ils découvrent que ces villageois en proie aux superstitions et aux rituels, ne sont pas si ignorants, en effet ils se battent contre des forces obscures. Parmi ces villageois il y a Milena, une jeune femme qui va bouleverser le coeur d’Andrej.

Libre adaptation du roman  d’Aleksei Tolstoy « La Famille du Vourdalak » qui avait déjà été adapté par Mario Bava dans « Trois visages de la peur » est centrée sur la jeune Milena.

Ce film joue vraiment sur les codes des films fantastiques, il reprend l’ambiance et même les scènes cultes de Dracula vues auparavant dans Nosferatu et bien sûr le film de Francis Ford C​oppola​. Nous retrouvons la célèbre scène de la calèche, où deux personnes vont jusqu’au château d’un noble. La nuit tombe et tout devient inquiétant. Cette scène symbolique permet de quitter le monde des vivants pour le monde des vampires. On quitte le monde du normal pour aller dans le surnaturel.

Là où l’originalité donne sa force au film, elle va s’y perdre: mettre en avant l’idée d’une fille de Dracula (bien que ce dernier soit renommé en Strigev) avait déjà été fait dans Dracula 2000 (Réalisé par Patrick Lussier), mais là on y ajoute une dimension plus forte​ : cette création du vampire aurait la capacité par son sang de lui offrir l’invulnérabilité totale au soleil et toutes autres choses qui lui restreint sa toute puissance. Même si esthétiquement le film est bon, le propos reste peu convaincant.

Le superbe cadre naturel, les décors et costumes ou encore les effets spéciaux, tout est soigné et assez agréable. Mais les idées sont très mal exploitées et parfois développées sans prendre en compte la logique globale de l’intrigue. On ne comprend pas le pourquoi de la fin, on ne donne aucune explication, on ne sait pas pourquoi cela prend la forme d’un happy end.

Nous avons l’impression que cette fin prend cette forme pour répondre à un cahier des charges et faire plaisir, mais non, n’importe quel spectateur dira «Oui, mais pourquoi?», ce oui mais pourquoi gâche en quelque sorte le film dans sa globalité. Là où certains films font datés, celui-ci gagne esthétiquement en évitant de sombrer dans le trop kitch même s’il est en lui-même une pâle copie du cinéma fantastique des années 80 voir 90, mais les effets spéciaux sont très discrets et moderne, le tout permet d’éviter cet écueil des FX low cost. Les acteurs jouent bien, leur jeu reste classique et on s’attache aux différents personnages. La seule déception c’est l’antagoniste, il n’est pas suffisamment développé et le rapport entre plusieurs personnages voulant détruire le grand seigneur n’est pas bien mis en avant. On comprend une certaine analogie du Père Laurent (Lavr, incarné par Mikhail Porechenkov) avec  le personnage de Van Helsing.

Note particulière à l’actrice Aglaya Shilovskaya, une pépite, elle rayonne et apporte le peu de lumière dont le film dispose. 

​Attention ce film n’est pas celui d’ Amy Heckerling sorti en août 20212 qui mettait en scène les aventure de deux  jeunes vampires new-yorkaises en quête du grand amour !

https://youtu.be/ThyQhkAlUNQ

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.