La Planète des singes : Les Origines


Ce film est considéré comme indépendant des autres films de la saga. Bien qu’il offre plusieurs références au prédécesseur réalisé par Tim Burton. On remarque qu’il n’est pas sorti en 3d, un bien plus qu’un mal? Une seule chose certaine, ce film est à voir sur grand écran. La mise en scène est chiadée et met le singe au centre du scénario. Contrairement aux autres films où l’Homme est le personnage principal.


L’histoire:

Will Rodman (James Franco) est un chercheur et scientifique de San Francisco tentant de développer un remède (ALZ-112) contre la Maladie d’Alzheimer en testant génétiquement un rétrovirus sur des chimpanzés. Le virus mute les chimpanzés, leur fournissant ainsi une intelligence humaine. L’un de ses tests principaux, un chimpanzé femelle nommé « Beau regard », devient agressive pensant que les scientifiques en veulent à son bébé auquel elle a secrètement donné naissance. Elle est tuée par un garde de la sécurité lors d’une conférence. Le patron de Will, Steven Jacobs (David Oyelowo), ordonne à son subordonné, Robert Franklin (Tyler Labine), d’arrêter toute expérience sur les chimpanzés, mais ne peut absolument pas tuer le bébé chimpanzé. Celui-ci le donne à Will, qui le nomme César (Andy Serkis) et l’élève dans sa maison à l’abri des regards. César a hérité de l’intelligence de sa mère et possède un développement intellectuel très développé.

Trois ans plus tard, Will injecte un échantillon du ALZ-112 à son père, Charles (John Lithgow), qui souffre de la maladie d’Alzheimer. Au départ, l’état de son père s’améliore mais, cinq ans plus tard, son système immunitaire combat le rétrovirus et souffre de nouveau de démence. Dans sa démence, Charles monte dans la voiture de son voisin et l’endommage, ce qui rend furieux son voisin (David Hewlett). Alors que le voisin menace Charles d’appeler la police, César l’attaque pensant que celui-ci le touchait violemment. Après l’incident, César est forcé de quitter la maison de Will et part dans un hébergement pour primates, à San Bruno, tenu par John Landon (Brian Cox). Les singes sont cruellement maltraité par le fils de Landon, Dodge (Tom Felton), qui y travaille en tant que garde. César est au départ maltraité par le garde ainsi que par les autres singes. Lorsque Dodge ramène ses amis voir les singes, l’un d’eux s’approche près de César et est violemment attrapé par celui-ci, lui volant astucieusement son couteau de poche, et l’utilisant plus tard pour s’échapper de sa cage. César libère par la suite un gorille nommé Buck et, avec son aide, obtient de l’autorité envers les autres singes.

Pendant ce temps, Will crée une forme plus puissante du rétrovirus, le ALZ-113, pour guérir son père et de nouvelles expériences sont effectuées sur des chimpanzés. Un bonobo nommé Koba se révèle devenir plus puissant et intelligent que les autres singes à l’aide du nouveau remède. Cependant, ce remède est mortel pour les humains, ce que les scientifiques ignoraient jusque là. Franklin est exposé au nouveau virus et éternue du sang. Il éternue accidentellement sur le voisin de Will, et est plus tard retrouvé mort dans son appartement. Will tente d’avertir Jacobs des conséquences aggravantes d’autres tests, mais lorsqu’il apprend que Jacobs continuent les expériences, Will démissionne.

César s’échappe finalement de l’hébergement et entre dans la maison de Will, dans laquelle il vole plusieurs flacons du nouveau virus et le répand par la suite dans les cages des autres singes. Il met Dodge hors d’état de nuire et, après avoir montré sa capacité à parler en lui hurlant un énorme « Non ! », l’électrocute à l’aide d’un jet d’eau lorsque son taser est activé. Les singes s’échappent et prennent possession de la ville, libérant tous les singes du zoo de San Francisco.

Les singes forcent ensuite les barrages policiers sur le Golden Gate Bridge. Jacobs est amené en hélicoptère et l’un de ses acolytes tire sur les singes. Buck se sacrifie pour dévier l’hélicoptère, celui-ci se crashant sur le pont, tuant tous les individus à son bord excepté Jacobs. Il supplie d’être aidé, mais son hélicoptère est soulevé par Koba. Les singes se dirigent ensuite dans la forêt du monument national Muir Woods. Will arrive dans la forêt et est attaqué par Koba, mais César l’arrête avant qu’il ne blesse Will. Will avertit César que les humains sont trop forts et qu’il veut le protéger en retournant chez lui. César, capable de parler, lui dit que « César est chez lui », dans la forêt. Pendant ce temps, le virus responsable de l’intelligence des singes se répand rapidement parmi les humains, ce qui les infectera jusqu’au dernier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s