WHITE SNAKE, une légende chinoise transposée sur grand écran de Amp Wong et Ji Zhao


Cette collaboration entre Light Chaser Animation Studios et Warner Bros est plus que réussite !
On a beaucoup aimé les graphismes surtout ceux des décors. Ceux des personnages sont un peu trop plastique même si le détail des tissus et des matières ont été faits de manière très consciencieuse. On a un graphique-design qui rappelle le monde du jeu vidéo, c’est un peu déroutant, surtout pour un public habitué à des films d’animation japonaise.

L’histoire est une adaptation libre de la légende du serpent blanc, dans laquelle un esprit-serpent blanc se transforme en femme et tombe amoureuse d’un homme. L’histoire du film commence avant que le serpent blanc ne rencontre un être humain qui voit au-delà des apparences.

Le film évoque également la thématique du sacrifice ; on ne peut gagner une chose sans en perdre une autre. Il y a toujours un prix à payer pour obtenir ses désirs. Chacun des personnes le découvrent à leurs dépens, il faut sans cesse donner un peu de son âme, de sa force vitale. Seul le cœur fait la différence sur l’avenir de notre Essence.

Le taoïsme et la recherche de l’immortalité

Durant tout le film, on a des références au Taoïsme, qui est à la fois une religion et une philosophie. Elle se fonde sur l’existence d’un principe à l’origine de toute chose, appelé « Tao ». Cette philosophie est axée sur la recherche de la Plénitude du vide et plusieurs autres paradoxes qui l’entourent. Toute la vie du pratiquant est orientée vers sa quête d’immortalité.

On a beaucoup aimé la représentation de la vie terrestre sous la forme de bulles. Quant à l’âme, la force vitale elle est comme une essence, une énergie lumineuse. En analysant bien cela, on serait tenté de faire un lien avec les mythes du courant romantique comme l’Anima et les daemon. Dans cette philosophie plus occidentale, il y a un esprit dans toute chose de la Nature, un peu comme l’évoque le Shintoïsme.

Ceux ayant déjà vu La cité des anges et Dracula de Coppola retrouveront un peu de ces deux films. « 500 ans pour une seconde de joie » rappelle énormément cette réplique de Seth : « Je préfère avoir connu, une seule bouffée du parfum de ses cheveux, un seul baiser de ses lèvres, une seule caresse de sa main… que toute une éternité sans elle, un seul instant. ». L’amour reste un sujet universel, un sujet commun à énormément de culture. Il est tout de même simpliste de retrouver des similitudes un peu partout. Nous pourrons même parler de l’amour au-delà des visages et apparences comme dans la Belle et la Bête, ou encore la recherche de l’amour au-delà des multiples réincarnation de Mina (Dracula).

Light Chaser Animation Studios

Light Chaser est un studio d’animation basé à Pékin, créé en mars 2013 par Gary Wang, fondateur et ex-dirigeant de Tudou.com (site de vidéo en ligne leader en Chine). Ils ont actuellement six productions à leur actif. En quelques chiffres, le premier film pour son exploitation a reçu 64,5 millions de dollars de recettes. Depuis le 26 novembre 2021 une suite est disponible sur Netflix. Les recettes de ce film ont dépassé les 90 millions de dollars depuis sa sortie le 23 juillet 2021 en Chine.

© LIGHT CHASER ANIMATIONS STUDIOS / kmbofilms

9 février 2022 en salle durée 1h 38min
De AMP WONG, JI ZHAO • écrit par Da Mao
Distribution Kmbofilms

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.