La vérité, ou le fantôme de Sarah


Après avoir obtenu en 2018 la palme d’or à Cannes pour son film Une affaire de famille, le réalisateur Japonais Hirokazu Kore-Eda décide de diriger Catherine Deneuve dans La Vérité

1794989-1.jpg

Ce film débute sur le plan d’un arbre qui se meut au vent, une symbolique assez forte, car un arbre possède des racines et vit durant des années, ses feuilles qui tombent et renaissent à chaque saison symbolisent le temps qui passe. Cette arbre qui se situe dans le jardin familial d’une famille qui vit dans le mensonge et dans le choix du silence représente un peu cet ancrage dans une maison qui abrite une prison.

Si le temps est sans cesse évoqué, c’est surtout un moyen de parler du cinéma; ce film sur un film en cours de tournage qui raconte l’histoire d’une mère malade qui doit partir dans l’espace pour ne pas vieillir. Une belle définition du cinéma, ce procédé technique qui rend immortel ses acteurs et ses actrices figés dans un format, dans une unité de temps. Dans cette mise en abyme, les protagnistes sont piégés dans un rituel où la mère revient tous les sept ans afin de fêter l’anniversaire de sa fille. Pourquoi Sept? Peut-être pour le symbole du 7e art? Peut-être pour faire écho au fait que sept désigne la totalité des ordres planétaires, et le cinéma est souvent le moyen de voyager dans le temps et dans l’espace.

Si ces héros cinématographiques sont figés dans le temps et à jamais, certaines actrices restent figées dans leur rôle, Fabienne ne fait pas exception. A certains moments la frontière entre l’actrice et le personnage est si fine qu’on ne sait plus si c’est Catherine ou Fabienne qui raconte sa vie, ses anecdotes. Pourtant ces anecdotes ne sont pas forcément vraies, elle a une mémoire sélective et elle choisit de dire, d’oublier certaines choses.

Dans tout cela, dans ce drame familiale il y a un fantôme, un fantôme qui hante chacun des personnages du récit, Sarah. Une actrice qui est décédée et qui a marqué à jamais la vie d’une mère et de sa fille. Ce film s’intitule La Vérité, mais il aurait pu être aussi Le fantôme de Sarah.

 

C’est quoi une famille?

1095329

Juliette Binoche et Catherine Deneuve forment un duo mère et fille très fort, ces deux icônes du cinéma français sont mises à l’épreuve sous la caméra de Hirokazu qui cherche à compléter ce qu’il a commencé avec ses films précédents, parler de la famille, parler de ce qui se cache dans l’intime et au plus profond des non dits. Ce film s’inspire d’un pièce que le réalisateur avait commencé à écrire, puis suite à la proposition en 2011 de Juliette Binoche de travailler ensemble, l’idée a mûri progressivement «Nous nous connaissions déjà depuis un moment lorsqu’elle est venue au Japon en 2011 et qu’elle a émis l’idée qu’on fasse un jour quelque chose ensemble.» explique le réalisateur au cours d’une interview

Ce film pose surtout la question de la vérité et de l’amour, quand doit-on dire la vérité à ses proches? Les doux mensonges pour préserver nos proches sont-ils incontournables pour qu’une famille fonctionne? Des questions que se pose le réalisateur depuis le début de sa carrière, des questions qui ont trouvé des réponses différentes selon la situation familiale et l’expérience. Quand il est célibataire il voit la vie d’un oeil différent de celui qu’il possède à présent en tant que chef de famille. La vérité c’est cela, parfois nous faisons des choix, des actes qui blessent ou parfois on évite de dire la vérité pour ne pas mentir à sa fille ou son fils. Le souci premier dans tout cela, c’est qu’au fil des instants on ne se sait plus où est la vérité.

1032879

 

Une réflexion sur “La vérité, ou le fantôme de Sarah

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.