Maria Dehart, Restless


Cette jeune chanteuse de Portland décrit sa musique comme de la Dream Pop triste. Nous pouvons vraiment croire qu’elle a surement inventer le nouveau genre, celui propice au spleen et à la contemplation.

«Cette chanson est une réflexion sur le fait de grandir et de devenir différent, de réconcilier mon passé et d’apprendre à changer.» Avec un des accords simples, une voix aérienne, elle parle, elle décrit ses réflexions et ses questions sur la vie. L’auditeur se retrouve dans une forme de contemplation et de spleen comme celui tant décrit et instauré par Baudelaire. Si l’idéal est très lointain, la course à l’émotionnelle que procurent les titres de Maria Dehart sont peut-être un peu un moyen de s’évader du quotidien stressant.

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.