Les femmes préhistoriques, un film documentaire présenté par Clothilde Chamussy


La Nouvelle production française pour National Geographic avec le documentaire « Les femmes préhistoriques » qui sera diffusé sur la chaîne le dimanche 22 mai à 21 h. Un documentaire incroyable, qui remet en question beaucoup de théories et notre manière de voir le monde.

À travers ce documentaire, nous découvrons que les femmes ont eu un rôle plus important dans le monde néolithique. Elles étaient l’équivalent des princesses ou d’une présidente d’un clan, d’un groupe. Grâce aux progrès des techniques et des méthodes de la médecine légale, les nouvelles analyses permettent de mettre en évidence que les femmes ont eux des soins plus poussés dans les rites funéraires.
L’os sciatique permet d’analyser la chose, mais la bioarcheologie quant à elle offre une analyse des protéines contenues dans les dents afin d’estimer la probabilité du sexe selon les séquençages obtenus. La présence d’un Y permet d’attribuer le genre mâle, mais l’analyse statistique ne donne pas Pr de 1 mais de 0.89-0.96, ce qui laisse peu de doute au genre de ces squelettes retrouvés.

Les femmes pouvaient tenir le rôle de notable au sein de leur société, elles avaient un squelette solide et elles participaient activement à la chasse et aux diverses activités. Le fait de pouvoir donner la vie leur offrait un statut à part, c’est par elles que la vie se perpétue.

Le nombre de squelettes non-sexués à ce jour est de 60-65%. Les 40% restant sont souvent mal attribués, mais la vraie difficulté réside dans le mauvais état de conservation.

Pour faire des études d’ADN, il faut du collagène bien conservé et ce n’est pas toujours le cas. C’est pour cela que les chercheurs ont parfois des difficultés à réaliser des recherches. Il est devenu courant à notre époque de ne pas souiller l’ensemble d’un site, d’essayer de conserver un maximum d’éléments pour pouvoir les analyser dans un futur proche à l’aide des nouvelles technologies.

Un exemple de biais d’analyse : L’étude de la robustesse ne suffit pas, cela a mené des erreurs comme l’Homme de Menton, qui en réalité était une femme. Cette trouvaille a été rebaptisée la dame de Cavillon.

Les raisonnements circulaires mènent fréquemment à des analogies fausses comme l’étude du mobilier qui accompagnait les défunts. On pensait longtemps auparavant que plus il y avait de richesse et d’armes, plus on attribuait ces squelettes à des hommes.
Ce système social est occidental et contemporain, non adapté à la réalité anthropologique.

« Le travail est de synthétiser la pensée et de créer des images »
(Clothilde Chamussy, Passé Sauvage)

« On devrait parler de sociétés préhistoriques et non de préhistoire, chaque société est différente ». (Marylène Patou-Mathis, accompagnée de Marie-Antoinette de Lumley ).

Cette pensée très réductrice mène à l’erreur les anthropologues. En Australie les femmes peignent dans les cavernes, en France ce sont soit des jeunes ados, ou peut-être des femmes, on le sait à la signature par le pouce.
Ce biais méthodologique a mené l’analyse des preuves archéologiques à des résultats faux.
Le comparatisme menait à dire que les peuples de la préhistoire n’avaient pas d’histoire, car ils n’écrivaient pas.

La mort chez Néandertal, une vision différente de la vie
La naissance et le cap des 8-9 ans. Les femmes au moment de l’accouchement.
La mortalité vers 30-40 ans
Ces femmes sont représentées par des statuettes parce qu’il fallait beaucoup d’enfant pour perpétuer le clan.

Clotilde Chamussy rappelle qu’en archéologie on doit voir les choses en vrai pour se rendre compte de leur poids. La réflexion s’enclenche face à la réalité, face au support papier on ne voit pas les choses en 3 dimensions. Le documentaire a permis de rencontrer les archéologues et se rendre sur des lieux réels.

À lire également :
https://www.francebleu.fr/infos/insolite/prehistoire-ou-sont-les-femmes-1617198043

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.