You Might be the killer (2018,Brett Simmons)


Un film qui utilise les codes des films d’horreurs, pour évoquer sa logique et ses clichés… Mais qui va utiliser tout cela pour en faire un métafilm.

Imaginez le cadre : Vous êtes moniteur en camp de vacances, c’est la prérentrée, mais voila d’un seul coup un tueur masqué tue chacun de vos collègues. Voici comment débute le film, un film écrit et produit par des amoureux de slashers, qui ont eu l’idée d’en produire un qui se moque des codes et qui rendrait hommage au genre.

Le film a le mérite de faire intervenir en guest Alyson Hannigan et Fran Kranz dans le rôle principal de Sam Wescott. Les fans de movies remarquerons que les deux créateurs du projet Chuck Wending et Sam Sykes ont donné leur prénom au deux personnages principaux : Chuck la cinéphile de l’histoire et Sam Wescott.

Un bon divertissement, une idée intéressante celle du téléphone qui a déjà été utilisé dans Halloween et Scream, mais cette fois-ci comme un outil transdistanciel permettant à Chuck d’être présente sans l’être réellement.

Certains verront abusé d’avoir autant jouer la carte de la présence d’Alyson, mais d’autres penseront qu’elle incarne justement un bon personnage… Et la mettre en petite innocente aurait été dommage. Ici son rôle de «madame je sais tout» colle à celui dans Buffy et How I Met Your Mother.

Une réflexion sur “You Might be the killer (2018,Brett Simmons)

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.