David Omlor-Ghosts in Oklahoma


Un titre fort avec une émotion prenante, les mots ont leur place et collent parfaitement à l’ambiance musicale du titre.

David Omlor résume ce travail musical sous cet angle «Des chansons sur la recherche d’espoir à une époque où tout semble s’effondrer.», et cela se ressent, chaque notes correspond à une larme, un souvenir.

Après avoir passé plus de trente ans dans l’industrie de la musique, Dave Omlor a finalement atteint un point où il trouve à la fois bizarre et embarrassant d’écrire sur lui-même à la troisième personne. Il a décidé de revenir à quelque chose de simple, d’authentique. Faire table rase et parler sincèrement de la vie.

Ce monsieur tout le monde qui se dit moyen et dans la moyenne écrit des chansons à porté thérapeutique,«J’ai commencé à jouer dans et autour du marché de Philly dans les années 80 et 90 avec Somebody Else’s Problem et The Thangs . Bien que les deux groupes aient développé un culte comme les suivants dans la région, j’ai fini par quitter Philly en 1996 après un incident sur scène impliquant un pistolet à clous» explique-t-il en interview.

Ce nouveau journal intime Entropy s’est construit à travers l’intime et le monde. il enregistrait tout seul, mais grâce à Zoom et Dropbox il pouvait collaborer avec plusieurs musiciens et aller vers la sonorité qu’il lui convenait.

L’album est disponible sur Soundcloud et en libre téléchargement sur son site.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.