Lady Bird, un oiseau qui sort de sa cage


Lady Bird est un film sur la recherche de soi et sur les relations avec autrui. Le personnage principal essaie de trouver sa place dans ce monde veut plaire, veut que sa mère lui dise  qu’elle lui plaît et essaie d’être ce qu’elle aspire au plus profond d’elle-même. Ce film se passe durant la transition entre le lycée et l’université, aux États-Unis cette transition est beaucoup plus violente qu’en France. Dans ce pays qui est immense qui représente pratiquement un continent, le moment de l’université est l’instant où beaucoup de d’amitié se sépare, se termine ou débute. En effet, on peut prendre l’exemple de la série How I Met Your Mother où durant cette phase de changement les personnages de Ted et de Marshall vont se rencontrer et former l’une des plus grandes amitiés de l’imagerie de la culture pop et des séries.Lady Bird est un film lent, un film sur le devenir, un film sur la construction de soi. Il y a cette question dans le film qui arrive vers la fin et qui résume parfaitement l’ensemble de la trame: Pourquoi est-il si difficile de croire en Dieu lorsque l’on né avec un nom qui a été choisi pour nous, on accepte bien ce non que l’on n’a pas choisi, alors pourquoi est-ce si difficile d’accepter l’existence d’un dieu ?

Ce film se construit en trois temps le premier temps est celui de la colère et de l’envie. Le second temps et celui des expériences, dans cette période-là le personnage va faire des expériences et commettre beaucoup d’erreurs. Le tout dernier temps est celui de l’acceptation, de la compréhension du monde et des autres. Ce temps-là est le temps qui arrive à la toute fin du film, c’est le moment où le personnage se rend compte qu’elle aime ses parents qu’elle aime le monde où elle a grandi qu’elle aime sa ville où elle a grandi, qu’elle aime les petits trucs qui lui semblaient sans importance! Elle aime les paysages qu’elle avait parcouru plusieurs fois sans y faire attention, oui elle aime le trou paumé d’où elle vient. Durant la période numéro 2 le personnage n’a pas conscience qu’elle aime tout cela, ou tout simplement elle est si en colère et obsédée par l’idée de quitter ce trou, qu’elle ne se rend pas compte de la chance qu’elle a, contrairement à l’une de ses camarades de transition qui vit dans une belle villa avec domestique, qui lui répond « je ne veux pas quitter cette ville, je veux devenir mère au foyer » un choc par rapport à Lady Bird qui aspire à une seule chose quitter cette ville pour une ville plus culturelle comme New York. L’une de ses profs lui dit avec admiration dissimulée «Votre dissertation est merveilleuse, seule une personne qui aime vraiment cette ville peut écrire une chose pareille.», Lady Bird avec une modestie mal placée ou simplement aveuglée par ses désirs lui répond «J’ai simplement observé et je m’y suis appliqué». Elle ne veut pas avouer ou s’avouer qu’elle aime cet endroit, car avouer cela serait renoncer à son rêve de voyager et de partir.

Ce film est une comédie sociale mais également une comédie philosophique. En effet bien souvent on essaye d’ avoir quelque chose d’autre alors que tout ce qui pourrait nous faire plaisir est à porté de main.

ladybird-banniere

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.