L’art de l’adaptation : The Crow


Ce sera le premier article d’une longue série d’articles dans ce genre, à savoir qu’à l’époque où j’étais au lycée j’avais fait mon TPE sur l’adaptation du facteur sonne toujours deux fois au cinéma (donc 2 films et 1 nouvelle). Il faut savoir que toute ma promo avait du faire un TPE sur les adaptations car nous étudions cela en cours de Cinéma et de français. Un article donc avec des «Je» récurrents.

CECI SERA UNE MINE AVEC DES SPOILERS. TU ÉTAIS PRÉVENU. Si tu n’as pas encore lu ou vue le film THE CROW cesse donc de lire…

Aujourd’hui, je compare le livre et les versions cinématographiques de The Crow (disponible ici) .

En résumé, car je sais que tu n’as pas le temps de tout lire…

– L’ambiance créée dans le film est extraordinaire, sombre, de mauvaise humeur et correspond parfaitement à la sensation de perte et de vengeance du roman graphique. L’espace filmique est principalement caractérisé par la dégradation urbaine, le désespoir et la misère. Cela suffit à susciter l’intérêt du public et à le soutenir tout au long de l’intrigue.
– Le portrait de Brandon Lee dans The Crow – Eric Draven est à la fois bruyant, intense et puissant. Beaucoup de spectateurs sont allés voir The Crow juste parce que Brandon Lee était décédé d’un accident sur le plateau, mais sa performance est indéniablement forte et constitue l’essentiel de la force du film. Film dédié en a sa mémoire et surement l’un de ses plus grands films.
– Les séquences d’action sont vives et intenses. Souvent, de nombreux combats se déroulent simultanément. Ces segments peuvent être facilement surveillés plusieurs fois. Beaucoup de scènes restent fidèles au roman graphique, avec quelques modifications pour augmenter l’effet cinématographique et l’intérêt du spectateur.
– Une grande partie des dialogues présentés dans le roman graphique est incluse dans le film, en particulier les passages sombres récités par Eric, ses conversations tout en rencontrant ses ennemis, etc.
– Un bon mélange de vengeance, de romance, de fantaisie et de perte.
– Les personnages (même les plus mineurs) sont décrits avec profondeur et force. Tous les caractères psychologiques originaux sont inclus dans le film, même si leurs rôles ont été légèrement modifiés.
– Grande bande son. Il comprend des artistes tels que: The Crow, Stone Temple Pilots, Nine Inch Nails et Pantera. (Découvre le CD)

ryanjdowneydotblogspotdotcom

Différences entre le roman graphique et le film:

– Le personnage de Sherri dans le livre est rebaptisé Sarah dans le film. Au lieu d’être une fille, Eric se retrouve sur le pas de la porte, dans le film, elle connaissait à la fois Eric et Shelly avant leur mort. Elle semble plus jeune dans le livre et joue un rôle beaucoup moins important dans l’intrigue.

sherri the crow
Sherri dans The crow

– Dans le livre, Eric attrape un chat et le nomme Garfield, le présentant comme un cadeau à Shelly pour leur anniversaire. Dans le livre, Garfield était l’animal de compagnie de Shelly et Eric avant leur mort.
– Le film se concentre sur les actions du gang autour de « La nuit du diable », qui n’est pas mentionnée dans la bande dessinée.
– Le nom de famille d’Eric n’est pas mentionné dans le livre, dans le film son nom complet est Eric Draven.
– Eric semble avoir du mal à se souvenir des événements de cette nuit, demandant même à l’agent Albrecht de lui rappeler les détails. Par conséquent, il n’est pas exactement sûr de son objectif. Dans le roman graphique, Eric est conscient de son objectif depuis le début.
– Dans le roman graphique, Eric et Shelly deviennent les victimes de T-Bird et de sa bande, se trouvant au mauvais endroit au mauvais moment. Dans le film, le couple est la proie de la bande chez eux, ciblée spécifiquement.
– La bande dessinée n’inclut pas le fait qu’Eric perdrait ses pouvoirs si le corbeau était détruit.
– Le personnage de la soeur du leader n’est pas inclus dans le livre, ni leur fascination pour les yeux.
– Le leader dans le film n’est pas le même que dans le roman, dans le film c’est Top Dollar tandis que dans le roman graphique, T-Bird est le leader.

 

– Dans le film, l’ancien métier d’Eric était en tant que musicien pour le groupe The Hangmen, il n’est pas mentionné dans le livre.
– Eric est touché à deux reprises sur le bord de la route dans le livre pendant que Shelly est attaqué depuis la voiture. Shelly meurt sur les lieux de l’assaut alors qu’Eric est mort à l’hôpital après avoir parlé au capitaine Hook. Dans le film, Shelly est attaquée en premier dans leur appartement, Eric est poignardé et jeté de leur fenêtre et meurt immédiatement. Shelly est transportée à l’hôpital où elle souffre pendant des heures dans l’unité de soins intensifs avant de succomber.
– La manière de mourir de T-Bird est complètement différente, le livre n’implique aucune voiture.
– Le personnage de Skank et ses expériences dans le film sont uniques au film.
– L’agent Albrecht était un personnage mineur du livre et rencontre Eric quand il sabote le prêteur sur gages de Gideon. Lorsque la bombe explose, Albrecht appelle son supérieur, le capitaine Hook. Dans le film, Officier Albrecht joue un rôle plus important, interagit davantage avec Eric et joue un rôle central dans la conclusion du film.
– Le final cut du film n’a pas d’inclusion de The Skull Cowboy (sauf en scène supprimée).
– Darla rencontre Eric, et il lui dit beaucoup de choses, mais dans le film il lui tient le bras et la morphine se déverse. Cela ne se produit pas dans le livre.
– Dans le film, Gideon survit à la bombe du prêteur sur gages afin de parler aux autres du retour d’Eric à la vengeance. Dans le livre, Fun Boy est chargé de rassembler le gang.
– L’équipage passe beaucoup de temps au-dessus d’une boîte de nuit très fréquentée, cela n’existe pas dans le livre.
– Le livre comprend des poèmes qui ne sont pas utilisés dans le film.

La scène inédite avec the Skull Cowboy

À mon avis . . .

J’ai vraiment apprécié le film « The Crow » lors de sa sortie en 1994. Je l’ai regardé plusieurs fois au cours des années et c’est vraiment dommage qu’avec la nouvelle technologie d’aujourd’hui, l’original commence à paraître un peu démodé (même si j’ai adoré tout comme le Dracula de FFC.. Je n’ai pas, profité de la suite du film ni de la série télévisée à l’époque où j’ai découvert ce premier opus, puis j’ai vu tout ce qui a pu se faire sur ce personnage sauf le téléfilm britannique diffusé sur la BBC. Je n’étais pas au courant que le film était basé sur un roman graphique, mais je suis très heureux de l’avoir appris. J’ai acheté The Crow de James O’Barr pour ajouter à ma collection personnelle de livres que j’apprécie et je le lirai sans doute à nouveau dans un proche avenir. Cela étant dit, il y a eu des moments où j’ai été déçu par le film en le relisant pour cette mission et après avoir lu la bande dessinée. J’ai trouvé certains aspects – peut-être l’inclusion de la violence accrue, la mention de la nuit du diable comme la cause de tous les incendies et attaques, et en particulier le changement des circonstances des décès d’Eric et Shelly peut-être étrange, car souvent motiver pour créer une tension filmique. Je n’ai pas trouvé grand usage du personnage de la sœur de Top Dollar, car elle n’était pas à l’origine impliquée dans le roman graphique et est peut-être créée pour des implications sexuelles supplémentaires. L’accent mis sur les yeux semblait également inutile. Globalement, je pense que le film a fait un travail suffisant pour décrire le roman graphique et que le roman graphique de James O’Barr serait indéniablement meilleur. Je recommande fortement la lecture! https://amzn.to/2wnjrZX


Comparaison du personnage ERIC DRAVEN

crow comicTout d’abord, parlons du personnage principal: Eric Draven. En fait, il n’a pas de nom de famille dans le livre, il est juste Eric. Tout ce qui concerne Eric, c’est qu’il est revenu de la mort pour se venger de ceux qui l’ont assassiné, lui et sa fiancée Shelly. Tant le livre que le film le séparent de la chasse aux voyous qui ont commis le crime et de se vautrer dans sa maison / appartement où il vivait avec Shelly. Alors quel est le meilleur Eric?

Eh bien, le livre est assez coupé et séché. Eric fait deux choses dans le livre. La première consiste à traquer les membres des gangs et à les assassiner, généralement brutalement. La deuxième chose qu’il fait est de se vautrer dans sa misère. Le livre prend tout le temps de se remémorer tous les bons souvenirs d’Eric et Shelly et vous pouvez entendre les pensées d’Eric en parcourant tout cela. Vous obtenez ses pensées autodestructrices, sa douleur et sa misère, et ses blessures.  Le personnage de Eric dans le livre est beaucoup plus un personnage romantique (pas d’amour mais comme dans le mouvement Romantisme)… C’est une oeuvre gothique, de la famille du romantisme noir. 

Un Eric autodestructeur

Eric dans le film fait les deux mêmes choses que dans le livre, mais différemment. Dans le livre il enlève tous les membres de gang qu’il peut trouver sur sa route. Dans le film, il essaie d’éliminer que quelques personnes, et quelques membres de gangs, tels sont les victimes de la guerre. Dommages collatéraux si vous voulez. Eric dans le film revient aussi à l’endroit où Shelly et lui ont vécu, et ils se valent également dans leur misère, mais dans son adaptation il est beaucoup moins autodestructeur. Tout ce que Eric touche appartenant à Shelly lui donne un flashback et il ressent sa perte comme une douleur physique. Mais au lieu d’obtenir un commentaire sur la douleur qu’il ressent, vous pouvez le voir sur son visage. Film Eric essaie également d’utiliser la musique pour surmonter sa douleur (ils ont ajouté qu’il était une rock star) au lieu de s’automutiler, ce qui est probablement un changement plus sain.

Une vision de la mort de Shelly différente

Mais ce qui rend la douleur du livre Eric d’autant plus pénible, c’est la façon dont il est mort. Dans le film à travers les yeux du policier, Eric sait combien Shelly a souffert, sa mort et beaucoup de choses, via la mémoire et les yeux des gens qu’ils touchent, mais également à travers les yeux du corbeau. Dans le livre, il sait comment Shelly est mort parce que, même s’il a reçu une balle dans la tête, il n’est pas mort à ce moment-là. Il était paralysé et regardait la chose se passer devant ses yeux. Toute cette rage va créer le ciment de sa douleur. Dans le film Eric a été jeté par la fenêtre, alors il ne sait pas grand-chose.

Les autres acteurs

Cela nous amène maintenant à nos acteurs de complément et secondaire. La principale différence entre le livre et le film est la distribution de soutien.

Le rôle du corbeau

Dans le livre, le seul vrai soutien est le corbeau. Le corbeau est beaucoup plus surnaturel dans le livre, non seulement pour guider Eric dans sa quête, mais il est en mesure de lui parler et de le harceler quand il est tout en colère. Il réprimande Eric pour s’être immiscé dans le passé, sur Shelly, et l’appelle indulgent pour le faire, croyant qu’il détourne Eric de son but. Le corbeau transmet également verbalement des informations à Eric qui l’aide dans cette quête de justice.

Le corbeau du film est surnaturel, mais moins. À l’occasion, Eric peut voir des choses que le corbeau voit et le corbeau l’aide à comprendre pourquoi il est là en lui faisant revivre le crime dont lui et Shelly ont été victimes. L’autre différence majeure, c’est qu’ils ont en quelque sorte décidé dans le film que le corbeau serait le bouclier invincibilité d’Eric. Une fois que vous avez tué le corbeau, Eric devient moins surhumain et vous pouvez le tuer à nouveau. Cela n’a jamais vraiment expliqué pourquoi, sauf pour donner un relief dynamique dans le film. D’ailleurs dans le second film «La cité des anges», nous découvrons que le vrai pouvoir du Corbeau est la peine…

Albrecht un second personnage développé dans le film

Les deux personnages principaux du film ne sont qu’une note de bas de page dans la bande dessinée. Le second est  l’officier Albrecht, qui dans le livre est juste un policier qui parle brièvement au détective affecté à l’affaire d’Eric, transmettant les salutations d’Eric. Dans le film, il était le détective en charge de l’affaire jusqu’à ce qu’il soit rétrogradé pour avoir mis le nez là où il ne devait pas. Il est dépeint comme étant gentil, restant avec Shelly jusqu’à sa mort, et ne jamais avoir résolu cette enquête le contrarie. Il est aussi celui qui veille sur Sarah depuis qu’Eric et Shelly sont morts.

Sarah / Sherri

Ce qui m’amène à la représentation de Sarah, qui s’appelait Sherri dans le livre. J’ai eu un problème avec le livre ici parce que Sherri est une gamine de rue que Eric rencontre plusieurs fois dans sa quête. En seulement quelques rencontres, ils se lient très étroitement, et Eric lui donne la bague de fiançailles de Shelly. Mais nous ne découvrons rien de plus sur cette fille, à part le fait que sa mère est  rongée par la drogue et la néglige et que c’est à cause de ce sentiment de tristesse profonde, que les deux personnages vont se lier.

Sarah est une autre histoire. On nous dit que la mère de Sarah est une toxicomane et elle parcourt la rue en skate et cherche des choses à faire. Eric et Shelly étaient ses amies et s’occupaient d’elle parce que sa mère ne le faisait pas. Albrecht finit aussi par avoir une relation avec elle après que Eric et Shelly soient morts. Donc, quand Eric revient et parle avec elle et donne la bague à Shelly, ça a plus de sens car ils étaient proches avant sa mort et il l’aide à continuer.

Les grands méchants

Cela nous amène à l’autre moitié de l’histoire: les méchants. Les méchants dans chaque adaptation sont des membres de gangs qui aiment boire, se défoncer et causer de la violence. Ils ont aussi tous des noms terribles faisant penser à des bandes dessinnées. Dans les deux versions, T-Bird est le chef du gang, et Funboy est le toxicomane qui dort avec la mère de Sarah / Sherri. Tin-Tin est le premier groupe à être éliminé dans les deux versions et le personnage supplémentaire est Tom-Tom (nommé Skank dans le film).

 Tin-Tin meurt en premier, et il n’est pas vraiment connu dans le livre, à part le fait qu’il meurt le premier et qu’il pointe Eric dans la direction du Pawn Shop de Gideon pour récupérer sa bague de fiançailles. Dans le film, ils lui ont donné un peu plus de personnalité. Tin-Tin est bon avec les couteaux, c’est sa carte de visite, et ils finissent par « se glisser dans chacun de ses principaux organes par ordre alphabétique ». Au moins c’est une mort inventive.

FunBoy regrette dans le livre, dans le film non.

Dans le film, le suivant est Funboy, mais il est un peu plus important dans le livre. Dans le film, Funboy meurt de manière intéressante. Il est coincé avec un tas de morphine en forme de corbeau. La seule importance de la scène est que Eric montre à la mère de Sarah l’erreur de ses manières et qu’elle retourne chez sa fille. Dans le livre, il est en fait le bras droit de T-Bird, et quand Eric vient le voir, il se sent coupable des crimes qu’il a commis. Il conclut un accord avec Eric pour qu’il le laisse en vie en échange d’information… il ne meurt pas par les coups d’Eric mais en se suicidant par overdose, cette une scène beaucoup plus poignante dans le livre.

Dans le film, T-Bird, le chef du gang meurt ensuite. Le livre enregistre ceci pour la dernière fois. T-Bird est un chef de gang typique dans les deux versions, mais alors qu’il est presque oubliable dans le livre, le film lui donne un petit quelque chose en plus. Dans le film, pendant la scène du meurtre, T-Bird souligne un texte assez intéressant sur le bien et le mal qui lui revient à l’esprit alors qu’il subit la punition pour ses méfaits.

Le méchant extra, Skank dans le film et Tom-Tom dans le livre, sont des morts inoubliables. Skank ne se distingue que parce que vous pouvez dire qu’il était handicapé mental et qu’il tombe dans cette obscurité car ce sont les seules personnes qui l’ont accepté.

Mais le film a un point supplémentaire, à savoir qu’il ne s’agit pas d’un gang de junkies au hasard qui commet un acte de violence au hasard. Le livre a assassiné complètement Eric et Shelly. Leur voiture tombe en panne sur le chemin du retour de la plage et ils se retrouvent accostés par ces scumbags (voyous, ordures) qui sont en nombre supérieur et veulent causer des problèmes. Dans le film, Shelly et Eric ont combattu l’expulsion illégale de locataires et le gang fait le sale boulot du chef de la mafia qui dirige la ville. Dans le livre il y a un hasard, là au mauvais moment, dans le film c’est une exécution commandité.

Donc, nous avons un véritable suzerain pour le chaos qui se passe et ce gars est un vrai créateur qui dort avec sa demi-soeur (jouée par Bai Ling) aime la cocaïne pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner et est responsable de la plupart du meurtre et du chaos qui ont lieu dans la ville (y compris pousser l’épée dans la tête de Gideon). Et la demi-soeur (son nom n’est pas révélé dans le film mais une recherche sur Wikipedia s’appelle Myca) est une sorte de voyante/médiume (encore une fois, ce n’est pas quelque chose qui a été révélé, mais l’exposition du corbeau tenant la puissance d’Eric, c’est supposé.)

En conclusion

Les deux histoires sont des histoires de revanche. Les deux impliquent beaucoup de tueries et beaucoup de douleur personnelle. Ce qui est différent dans chacune, c’est l’histoire et la conclusion.

L’histoire du livre est un acte de violence aléatoire. Lors d’un rendez-vous romantique, la voiture tombe en panne et alors qu’Eric essaie de la réparer, un groupe de drogués s’arrête et décide de causer du chaos. Ils tirent sur Eric à la tête (ne le tuant pas encore, le paralysant simplement pour qu’il puisse regarder le tout) et ils retirent Shelly de la voiture et la violent. Ils l’ont tuée au milieu de ça pour qu’elle arrête de crier (ce qui n’arrête apparemment pas Funboy à son tour).

Le film élimine le caractère aléatoire de l’histoire. Il a brièvement révélé qu’Eric et Shelly luttaient contre l’expulsion des locataires dans un quartier terrible. Ils ont reçu une pétition signée par les autres habitants de l’immeuble, mais les propriétaires du bâtiment n’aimaient pas cette idée et ont donné l’exemple d’Eric et Shelly. Pour moi, cela lie mieux l’histoire tout en évitant le réalisme de l’acte original de l’acte de violence. Ce sujet est vraiment développée dans la série The Crow Stairway to heaven, qui est assez réussite malgré les avis négatifs de certains fans

La fin est également différente. Dans le livre, Eric évolue émotionnellement, termine sa quête et repart vers le coucher du soleil. Dans le film, Eric termine sa quête, puis Sarah est enlevée et il doit la sauver. Mais contrairement au livre, dans le film si le corbeau est blessé, vous blessez Eric… Dans le film, il réussit à vaincre le grand méchant en transférant toutes les 30 heures de douleur à l’hôpital qu’il avait gardé en lui, après avoir parlé à l’agent Albrecht. 30 heures de douleur tout à coup tueront littéralement un homme apparemment. Par la suite, Eric retourne à sa tombe et reçoit la visite d’une Shelly qui ressemble à un ange, avec l’hypothèse qu’il peut maintenant aller de l’avant et être avec elle dans l’au-delà.

Il est difficile de dire laquelle des histoires est la meilleure à cet égard. Cependant chaque films, chaque série en bande dessinée apportent un peu plus à la mythologie du personnage.


Crédits images : Miramax / Lionsgate / James O’Barr / Caliber Comics / Delcourt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s