Mysterious Ways, le rite et Miracles: Quand l’Homme en vient à douter


Mysterious Ways, le rite et Miracles:

Quand l’Homme en vient à douter

 

fAKCZFzBbetRJMzf-xIF-SWO5-w

On ne peut jamais croire sans faille. Dans cette série qui a des ressemblances au film « Le rite » où nous avons un homme qui doute sur l’existence même de Dieu.
Cette série peut également être comparée à « Mysterious Ways » qui dévoile des miracles et la recherche du vrai.

Un chemin de NC vers CA

Dans « Le rite », il y a un chemin particulier qui semble important de souligner : nous avons un homme qui va passer d’une totale non-croyance (NC : Non-Croyance) à une croyance (CA : Croyance Acquise) sans faille. Tandis qu’on peut déterminer un chemin inverse dans la série « Miracles« .

Cette œuvre décrit le chemin d’une foi en déclin.

Dans « Mysterious Ways » nous avons la mise en scène d’un homme en quête de vérité. Il veut avant tout comprendre pourquoi mais aussi se prouver intérieurement que Dieu ou une force existe.

Mysterious Ways : les chemins de l'étrange - Un coin de paradis

La causalité ou la recherche d’une cause :

 

La mise en scène contribue à un fort attachement entre le téléspectateur et le personnage. Le sujet est de savoir comment le personnage va naviguer entre NC et CA. Le téléspectateur peut soit adhérer à l’opinion du personnage soit être en attente d’une résolution de la crise existentielle.. Dans Freaky Links le personnage recherche avant tout un frère disparu et tente de comprendre l’inexplicable. Plus le personnage sombre dans cette soudaine passion et plus la limite entre normal et paranormale s’effrite. L’image du double est souvent reprise comme dans les films comme par exemple « Ne le dis à personne » ou encore « Body Double ». Pulsions et tensions se mêlent à une volonté d’exprimer tantôt l’action, tantôt le corps. Le corps est l’âme sensible et l’action l’aboutissement des tensions opprimées. Prenons l’exemple du « Rite » où le jeune apprenti va exprimé par son corps des éléments comme la colère, la peur et tout autres émotions, puis par l’action va tenter de résoudre une tension. Dans le passage final où il retord une croix et dit « Je crois en vous et donc je crois en Jésus Christ … » Il y a le corps qui représente l’âme et l’action qui vient appuyer un élément purement pulsionnel.

Dans la recherche d’une cause, ces deux éléments qui pourraient former un topique théorique il y a avant tout une causalité ou une recherche de cause. Un peu comme un processus de catharsis, nos personnages se minent dans une quête d’un pseudo grâle. Une fois le but atteint que reste-t-il de la foi ?

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s