Les femmes du 6e étage


Qui pouvait prédire qu’un départ d’une bonne à tout faire allait apporter un nouveau départ à la famille Joubert. Le mari Jean Louis, un agent de change rigoureux, bloqué et coincé dans une existence où tout semble le meurtrir dans un personnage froid et sans sensibilité. Pourtant arrive Maria, une jeune fille espagnole, belle et mystérieuse qui semble fragile, mais qui cache un lourd passé. Elle s’attachera peu à peu à son nouveau patron sous les yeux de sa tante qui ne voit pas cette histoire d’un bon œil. La femme Joubert craint le pire met à la porte son mari pensant qu’il a une aventure ; de fil en aiguille ce dernier va apprendre à vivre.

Maria une belle espagnole qui a du chien

Mais qu’est-ce qu’ils font là-haut ?

Paris, années 60. Jean-Louis Joubert, agent de change rigoureux et père de famille « coincé », découvre qu’une joyeuse cohorte de bonnes espagnoles vit… au sixième étage de son immeuble bourgeois. Maria la jeune femme qui travaille sous son toit lui fait découvrir un univers exubérant et folklorique à l’opposé des manières et de l’austérité de son milieu ! Touché par ces femmes pleines de vie, il se laisse aller et goûte avec émotion aux plaisirs simples pour la première fois. Mais peut-on vraiment changer de vie à 45 ans ? Peut-il vraiment tout quitter pour vivre sa vie et non maquiller sa vie par des actions et des obligations. Cet homme va changer à jamais la vie des ces jeunes femmes et de ces bonnes en leur montrant peu à peu qu’on peut être le maitre à bord mais avoir du cœur.

Les acteurs

Note on est séduit par la prestation de Natalia Verbeke, cette jeune actrice argentine. Elle apporte une certaine gaîté dans ce film, en estompant peu à peu le côté froid du tout début. La scène dans la cuisine où elle apprend la jota à son employé est fabuleuse, elle mêle à la fois l’érotisme et la douceur. Nous sommes très touchés par la transformation progressive de Jean Louis, qui passe d’un homme qui ne se soucis nullement des autres, au statut d’homme bien veillant. Une métamorphose suffisamment dosée pour nous offrir une petite larme à la fin de ce film.

Publicités

2 réflexions sur “ Les femmes du 6e étage ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s