Une brève histoire du cinéma indien


Aujourd’hui, l’industrie cinématographique indienne est la plus grande au monde. Chaque année, environ 2 000 nouveaux films indiens arrivent sur le marché. De plus, « Bollywood » a une longue histoire. Lisez tout sur l’histoire de l’industrie cinématographique indienne ici et découvrez comment demander facilement un visa pour l’Inde.

Le tout début

L’histoire du cinéma indien trouve ses origines à la fin du 19e siècle. L’avènement du cinématographe, premier appareil de projection au monde, permettait de réaliser les premiers courts métrages. Le premier enregistrement effectué par un Indien fut un match de lutte aux Jardins suspendus de Mumbai en 1899.

Les premiers longs métrages indiens sont sortis en 1912. Il s’agissait de films muets, c’est-à-dire de films avec beaucoup de musique de fond jouée par un orchestre en direct, mais sans dialogues parlés. Des cartes d’information intermédiaires racontaient ce qui se passait dans le film. Ces premiers films indiens étaient en langue marathi, une langue dont les locuteurs sont nombreux en Inde occidentale. Des films ont rapidement suivi dans d’autres langues, comme le malayalam et le tamoul (tous deux parlés dans le sud de l’Inde).

Une transformation en période difficile

Le volume de films ne cesse de croître au début des années 1920. Un grand nombre de nouvelles sociétés de production cinématographique ont vu le jour et des dizaines de films ont été réalisés, notamment sur l’histoire mythologique de l’Inde. Dans les années 1930, plus de 200 films par an étaient réalisés, en partie parce que les techniques s’étaient améliorées au point de permettre la réalisation de films sonores.

À partir des années 1940, les films indiens abordaient beaucoup plus souvent des thèmes politiques. Avec la Seconde Guerre mondiale et les mouvements d’indépendance comme toile de fond, les cinéastes disposaient d’un matériel d’inspiration abondant. Ces films participaient à la formation d’un mouvement national contre les souverains anglais. Les acteurs indiens qui avaient des rôles dans ces films gagnaient ainsi en visibilité et en popularité. En raison de la partition de l’Inde en 1947 (entre Inde et Pakistan), de nombreux cinéastes ont dû quitter Lahore (dans le Pakistan moderne) et Calcutta (près de la frontière du Bangladesh) pour s’installer à Mumbai. En conséquence, Mumbai est devenu le centre de l’industrie cinématographique indienne.

Vers le cinéma indien moderne

Les films indiens ont changé de caractère à partir des années 1950. Au lieu de récits historiques et mythologiques, une critique sociale est entrée en jeu. Cette tendance s’est encore développée dans les années 1960. À cette époque, les films sont davantage axés sur les problèmes des Indiens ordinaires, ce qui permettait au public de mieux s’identifier aux personnages principaux. Cette période est connue comme l’âge d’or du cinéma indien. De nombreux films de cette époque ont également été acclamés au niveau international (ils ont remporté plusieurs prix au Festival de Cannes par exemple) et sont toujours populaires en Inde aujourd’hui.

Les années 1970 et 1980 ont vu une autre révolution dans l’industrie cinématographique. Au début, de nombreux films romantiques étaient encore réalisés, mais bientôt la montée des bidonvilles dans le pays a commencé à jouer un rôle. Le crime et la pègre occupaient le devant de la scène dans de nombreuses productions. C’est aussi l’époque de l’émergence des films Masala, un type de film connu pour sa grande variété de genres. Ces films se composent d’action, de romance, de comédie et de drame simultanément. Ce sont aussi souvent des comédies musicales avec beaucoup de chansons et de danses. C’est à cette époque que le nom « Bollywood » a été utilisé pour la première fois. À la fin des années 1980, l’industrie cinématographique indienne était devenue la plus importante au monde, avec plus de 800 productions par an.

Après un creux à la fin des années 1980, les années 1990 et le début du XXIe siècle ont vu une résurgence des nouveaux films. L’essor de l’économie indienne et le nombre croissant de téléspectateurs hors d’Inde (pour la plupart d’origine indienne) ont permis d’augmenter les budgets des productions indiennes et, par conséquent, d’améliorer la qualité des films.

Demander un visa pour l’inde

Si vous souhaitez vous rendre en Inde, vous devez tout d’abord obtenir un visa. Le visa pour l’Inde en ligne : vous pouvez facilement demander un visa pour l’Inde en ligne. Il n’est donc plus nécessaire de se rendre dans un consulat ou une ambassade. Une fois le visa approuvé, il sera envoyé par courrier électronique. Vous pouvez alors rester en Inde pendant 30 jours consécutifs.

Article réalisé en partenariat avec demandevisa.fr

Publicité

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.