Le grand bain


Le grand bain est la surprise cinématographique de notre dernière décennie. Une comédie sur la société, un film social qui souligne à quel point l’Homme peut souffrir et comment le groupe peut le sauver. Pour cela il doit éviter de juger ses pairs, il ne doit pas essayer de le rabaisser. L’effet de coalition permet de gagner la lumière et sortir quelque temps de ses tourments.

La peur du changement

Dans ce film de  Gilles Lellouche, ce qui effraie chacun des personnages, c’est la peur du changement, mais cette peur effraie également l’entourage qui va tenter de les décourager. Puis, ils vont se rendre compte que ce petit grain de sable dans le moteur va peu à peu faire décoller la machine. Et tout va bien, les choses reprennent des couleurs et la vie a une nouvelle saveur, du moins on redécouvre son parfum, qui n’a jamais réellement changé.

Le grand bain propose une fable sociale tellement vraie : combien d’Hommes perdent tout, et combien s’en relèvent ? Chacun des protagonistes illustrent une figure de notre société, mais on constate une chose, quand on sombre, on perd l’estime de soi et peu à peu on coupe les liens avec nos proches. Ce film montre combien l’autre est important.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.