A perfect family


Ce film donne un point de vue sociologique et anthropologique de la métamorphose de la société. Une société qui vit modification et  une vraie révolution des rapports au genre. Notre film lui se focalise sur le quotidien d’une famille qui va être chamboulée lorsqu’un père décide de devenir une femme.

Projeté en avant première dans le cadre du Festival des fiertés, ce film permet de découvrir le travail du deuil, de l’acceptation.

3311490

Habituellement, lorsque l’on traite ce genre de sujet nous n’avons pas vraiment l’exploration de plusieurs points de vue. Dans le film Girl, nous étions focalisés sur le quotidien de cet être en devenir et nous avions régulièrement la vision du père, qui nous permettait de voir l’amour et le soutien qu’apporte cet homme qui essaie de comprendre et de faire de le deuil de son fils.

Ici, nous avons surtout une focalisation sur les différents membres de la famille, Caroline, Emma et la mère absente. Si ce choix de multi-vision est important, c’est qu’il touche un sujet très particulier pour sa réalisatrice Malou Reymann, qui en sortant de l’école de cinéma (la National Film and TV School au Royaume-Uni) travaillait sur son premier long métrage et rapidement l’écriture bloquait, car elle ne se sentait pas suffisamment proche de son sujet. Elle décide alors d’écrire sur le quotidien d’une famille où le père déciderait de changer de sexe.

Si ce film est très personnel, il n’est pas une thérapie pour sa réalisatrice qui explique en interview avoir déjà fait un long travail sur soi, ce film est surtout un témoignage sur un sujet de société souvent mis sous silence ou traité de manière très grossière. Si ce sujet semble être mieux plus accepté depuis une dizaine d’années, ce n’est pas encore le cas partout. Et sans surprise, la réalisatrice dévoile son envie de jouer avec les normes, «Je m’intéresse beaucoup à la question de la norme et à la façon dont on peut la distordre. Dans toute société, il existe toujours une personne qu’on peut désigner comme étant «l’autre» par sa différence et ce que l’on considère comme «être dans la norme» en dit long sur qui nous sommes.» explique-t-elle en interview.

Un sujet certes de plus en plus courant au cinéma, mais la réalisatrice a tenu à être au  plus proche de la réalité  en se basant sur ses propres émotions, mais aussi celles de son père. Une émotion qui a été rapportée au jour le jour au sein d’un petit carnet qu’il tenait durant sa transition.

Une photographie de l’intime

Nous avons été touchés par la photographie de Sverre Sørdal, qui permet de mêler la poésie et la brutalité de la différence. Il y a dans son image un côté film de famille, documentaire et le choix d’utiliser plusieurs images issues d’un caméscope permet de rendre le film plus intimiste.

Il n’y a rien de plus intime que le deuil, celui d’Emma et de Caroline ne se font pas à la même vitesse, de la même manière.

5856253

Selon la réalisatrice, dans ce film, nous sommes avec Emma et son père, Agnete, «embarqués dans un voyage qui nous conduit de la « normalité» à l’acceptation de soi», mais nous pouvons analyser ce film sous l’angle du deuil que l’on doit faire lorsque l’on perd quelqu’un. Ce qui est le plus conflictuel pour cet enfant c’est de devoir se dire que son père en tant qu’homme est mort, mais Agnete est là maintenant, c’est son père, sans être un homme. C’est le conflit entre la Normalité et la définition de la famille qui provoque ce conflit. La conception binaire de la famille n’accepte jamais l’idée que l’on puisse être un père et autre chose qu’un homme, pourtant il est courant qu’un père soit absent et qu’un autre prenne sa place dans notre inconscient. Emma a donc ce long chemin à faire, un long chemin difficile car elle s’accroche encore à son père et cette fille qui aime le foot a besoin de réconfort, a besoin d’aide dans ce chemin vers l’acceptation.


A perfect family

UN FILM DE Malou Reymann

  • KAYA TOFT LOHOLT Emma
  • MIKKEL BOE FØLSGAARD Thomas / Agnete
  • NEEL RØNHOLT Helle RIGMOR RANTHE Caroline

Infos : 2019 – VOST – 1h33 – 1,85 – 5.1 / Comédie dramatique – Danemark

Emma, une adolescente, grandit au sein d’une famille tout à fait ordinaire jusqu’au jour où son père décide de devenir une femme.
Ce bouleversement au sein de cette famille aimante conduit chacun à se questionner et à se réinventer…

Crédits photographiques : MK2, Hautetcourt.com,

A perfect family

Une réflexion sur “A perfect family

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.