Sean Waters and the Sunrise Genius -Easy Graces


Sean Waters, élevé par des hippies du nord du Colorado, était un enfant à la fois de compassion et d’alcoolisme: ces deux fils se retrouvent dans son premier single «Easy Graces».

Il a  a enregistré à Los Angeles son projet avec Justin Andres, le directeur musical et bassiste de le célèbre rock-and-roll Justin Andres.

Ce que nous avons aimé dans «Easy Graces», c’est ce mélange des genres et des âmes de du rock et du blues, sans oublier americana avec une sorte de pointe indie-pop et du alt-rock.

Si vous aimez Bob Dylan et Tom Petty, Sean Waters reprend la recette magique où des ingrédients particuliers comme une touche d’indie-folk groovy en mémoire de John Misty,  un peu d’émotion issue de Hiss Golden Messenger, mais aussi l’atmosphère planant que demandent les amoureux de Cage the Elephant.

Evidement, il est rare d’écouter un titre qui ne parle pas d’amour, car même lorsque l’on veut traiter de la solitude ou d’une passion, les choses nous ramènent toujours au point de départ  » L’amour ».

L’artiste explique les choses ainsi, que nous sommes emportés sur  la route, et nous devons explorer les choses par ce défi, car quotidiennement nous sommes pollués par les médias et les réseaux sociaux, nous sommes dépendants!

Une réflexion sur “Sean Waters and the Sunrise Genius -Easy Graces

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.