Dracula (netflix) notre avis


Annoncée comme la série britannique de l’année, on est resté de marbre face à cette série qui possède de bons éléments et une vision intéressante du vampire.
Dracula a fait beaucoup plus de bruit que de victimes, scénaristiquement les 3 épisodes décortiquent le mythe du vampire et tentent de rassembler des cohérences sur ses aversions et les différentes légendes qui l’entourent. En fonction de chaque réalisation les réponses données sont différentes.

ob_4f26c1_dracula

Pour Dracula 2001 ( Dracula 2000) l’originalité est de mettre en place le seigneur de la nuit dans un monde contemporain et de rechercher son origine. On se demande souvent pourquoi ce vampire a une telle aversion pour la croix et le christ, ici les créateurs offrent une explication très claire. voir notre review

Francis Coppola le fait qui a été damné en vendant son âme au diable afin de se venger de l’église qui l’a abandonné. Le film sera vendredi 17 Janvier en version restauré dans les gaumont Pathée.

Chacune des réalisations mettant en scène le vampire a cherché à lui donner un semblant d’humanité par rapport aux autres morts vivants, cette mini série n’apporte pas grand chose si ce n’est cette suite d’épisodes qui se lient par le sang. Le vampire fascine car il est celui qui franchi les lignes de conduites, qui ne respecte rien, pourtant il a peur du jour, il ne peut rentrer dans une maison sans y être invité… Beaucoup d’éléments qui au final semblent anodins et sans sens. On se demande pourquoi ils ont ces tocs et pourquoi ils en souffrent autant? Entre névroses et psychoses, il doit boire le sang des vivants pour survire et sans cesse faire un cycle infernal qui ressemble limite à une déviance sexuelle proche de l’inceste: ses épouses sont ses enfants, c’est-à-dire qu’il choisit quelqu’un le vide de son sang et ce dernier devient un vampire s’il a reçu un peu du sang du vampire… Et devient son enfant.

dracula netflix

Le 3e épisode n’arrive pas à faire sang neuf avec l’intrigue

Croix de Bois croix de fer si je mens je vais en terre… Non Dracula n’aura pas réussi à nous faire frissonner ni même réussi à nous envoûter, alors que le premier épisode se consomme d’une traite la bascule dans la modernité n’est pas réussite, d’ailleurs beaucoup de films ont déjà utilisé ce parti pris et ça n’a jamais marché. Pour cause ce vampire a du charme dans une époque, mais l’heure contemporaine est trop estampillée par Twilight, Vampire Diaries et Anne Rice, qui ont déjà suffisamment marqué leur territoire.
Les bons passages sont présents  et malgré tout nous avons passé un agréable moment, il y a des longueurs, mais elles sont acceptables, les épisodes sont trop longs et cela peut gêner les spectateurs qui se sont habitués à un format 40-55 minutes pour une production netflix, ici nous sommes dans une mini série à l’anglaise avec des formats plus longs se rapprochant de 90 minutes.

L’actrice DOLLY WELLS et l’acteur CLAES BANG forment un duo sensuel et improbable.  Nous avons beaucoup aimé le découpage en 3 actes, l’origine, la traversé et la conclusion. La fin de la série n’est ni close ni trop ouverte ce qui permet d’avoir aucune déception en cas de non renouvellement.

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.