Bohemian Rhapsody, un moment musical.


Si vous êtes fans de Queen ce film est pour vous. Si vous ne l’êtes pas et que vous n’êtes pas suffisamment curieux pour découvrir la vie du leader du groupe, il est temps de passer votre chemin car vous ne comprendrez pas son but premier:

Offrir bon moment musical, certes cela ne révolutionne en rien le monde du cinéma, mais donne la possibilité de toucher un peu de Freddy lorsque nous sommes nés après sa mort.

Bohemian Rhapsody est un hommage rendu à Queen, à leur musique et à leur extraordinaire chanteur Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes et brisé les conventions pour devenir l’un des artistes les plus appréciés de la planète. Le film retrace l’ascension fulgurante du groupe à travers leurs chansons emblématiques et leur son révolutionnaire, leur quasi-implosion dans le style de vie de Mercury et leur réunion triomphale à la veille de Live Aid, où Mercury est confronté à une maladie mortelle. Face à la mort il veut offrir au monde l’une des plus grandes performances de l’histoire de la musique rock.

Beaucoup de critiques ont évoqué le manque de révolution technique dans ce bio pic, il est parfois inutile d’offrir de la révolution technique à un public venu principalement pour faire revivre un chapitre de l’histoire du rock. Il est inutile de faire plus ce qu’il faut quand on a déjà l’ambiance, les éléments musicaux. Il est vrai que la vie de Freddy a été expéditive dans ce film, tout va très vite, les moments galères sont retirés et ne sont mis qu’au moment de la chute, comme pour faire de ce bio pic un drame ou une tragédie sociale où le jeune immigré qui devient une superstar va chuter violemment car il se bat contre une force plus grande que ses ambitions : ses démons intérieurs mais également un entourage néfaste. En dehors de ces détails, le film répond parfaitement au cahier des charges et ne se moque pas de son public. Les différentes critiques négatives le sont car elles s’attendaient à autres choses, la frustration est commune face à un film qui se dit majestueux, mais qui ne l’est que par la force du personnage et la tragédie du Sida qui a touché les homosexuels et toxicos. Freddy est rayonnant, il transperce l’écran du début à la fin. Un travail remarquable de la part de l’acteur Rami Malek qui devient Queen non pas pour sa ressemblance, mais par sa façon de se mouvoir à l’écran, par sa gestuelle, par sa façon de regarder les gens. Une belle résurrection cinématographique d’un mythe du rock.

Publicités

2 réflexions sur « Bohemian Rhapsody, un moment musical. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s