Mon beau-père et nous


Un père de famille se voit proposer par son beau-père le rôle de patriarche. Mais lors d’une visite de ses beaux-parents, il accumule les gaffes.

Jessica alba 2Tout baigne pour Greg Furniker : sa vie de couple est harmonieuse depuis la naissance des jumeaux et, côté boulot, il cumule les promos. Même Papy Jack, son beau-père honni, commence, incroyable mais vrai, à éprouver le début du commencement d’un frémissement d’affection pour lui. Au point de le désigner comme nouveau chef du clan. Mais voilà qu’une sublime visiteuse médicale vient raviver la haine du retraité de la CIA pour son gendre…
On prend les mêmes et on recommence. Selon la recette éprouvée des deux épisodes précédents qui ont rapporté la bagatelle de 800 millions de dollars, ce troisième volet de la saga aligne quelques bons gags, énormes évidemment. Et si le casting est toujours VIP, faute de grande nouveauté, tout repose plus que jamais sur l’alchimie comique irrésistible du tandem haineux De Niro-Stiller qui s’orchestre cette fois autour d’une délectable parodie du « Parrain ».
Julien Barcilon

Une nouvelle au casting

L’équipe d’acteurs des précédents films Mon beau-père est réunie au complet, équipe à laquelle il faut ajouter la présence de Jessica Alba, pour la première fois dans la saga. Néanmoins, elle avait déjà tourné avec Robert De Niro dans Machete de Robert Rodriguez.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s