The secret


Quand dans un film il manque quelque chose, on se pose la question pendant des heures.

Est-ce le jeu ? Est-ce le décor ? A première vu The Secret, a tout pour plaire, mais la résonnance idolâtre nous gène. Une fois de plus nous sommes dans une vision américaine du crime. On cherche à savoir où vont les 1000 enfants qu’on ne retrouve jamais. Pour ce qui est de la réponse, on nous explique qu’une femme volerait des enfants pour les redonner à de riches américains. Une vision un peu utopique du crime.

Quand ça ne va pas, ça se cogne, dans ce film les acteurs se frappent, tombent mais se relèvent. On a une femme forte, qui prend sur elle la disparition de différents enfants. Sa cause est juste. On va dédramatiser le vol pour offrir un visage de sainte à une femme qui a tout d’un monstre.

Le jeu des acteurs est juste, on ne comprend pas tout, on cherche à apprécier, mais rien ne se produit. On essai de comprendre pourquoi l’actrice fait des grimaces puis plus rien. Elle est fade, seul son maquillage permet d’exprimer quelque chose.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s