L’Allemagne première puissance à renoncer au Nucléaire


Fukushima a fait l’effet d’un déclencheur. En réaction à la catastrophe nucléaire japonaise, le gouvernement allemand a décidé lundi de fermer ses derniers réacteurs d’ici 2022. La puissance européenne devient ainsi le premier pays industrialisé à renoncer à l’énergie nucléaire. Une décision prise au terme de plusieurs heures de négociations, pendant lesquelles les membres de la coalition gouvernementale se sont mis d’accord sur l’arrêt des 17 centrales existantes outre-Rhin. Un choix « irréversible », a annoncé le ministre de l’Environnement, Norbert Röttgen.

Les sept plus anciens réacteurs du parc allemand avaient déjà été déconnectés du réseau de production d’électricité, dans l’attente du résultat d’un audit commandé par la chancelière Angela Merkel mi-mars, à la suite de la catastrophe à la centrale nucléaire de Fukushima. Ces sept sites, ainsi qu’un huitième, sujet à des pannes à répétition, ne seront plus réactivés, a ajouté son ministre de l’Environnement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s