Le marchand de sable


Comment devient-on marchand de sommeil ? Le profit, l’envie d’aider ou le besoin de répondre à une injustice ? Ce film à la fois réaliste et artistique propose une vision sombre sans chercher à juger ses protagonistes.

Il y a toujours une histoire de dette à honorer, quels que soient le chemin et le temps que cela prendra, la vie redistribue toujours les cartes. Il faut faire attention, car le retour de bâton peut faire très mal.

Tout le monde a autour de lui une connaissance ou un ami dévoué et volontaire qui à force de vouloir rendre service s’est retrouvé dans des combines illégales ou à la frontière grise.
Ici, le héros est partagé entre ses devoirs et son besoin d’aider. Il pense bien faire et prendre sa part du gâteau au passage, mais chaque chose à un prix.

La distribution artistique est bien trouvée et les personnages attachants. Le réalisateur arrive à contrebalancer les choses en montrant comment l’illégalité vient contrebalancer les manques de place et longs délais des voies légales.
Le film s’ouvre sur des images d’archives pour mieux ancrer le récit dans le réel et un contexte social et historique.

Sur un fond de comptine sur le marchand de sable, ce huis clos choc est à voir en salle. Un film dans lequel la vie n’est qu’une succession d’étapes pour échapper à ses galères.

______________

Note : 5 sur 5.

8 février 2023 en salle / 1h 46min / Drame
De Steve Achiepo
Par Steve AchiepoRomy Coccia Di Ferro
Avec Moussa MansalyAïssa MaïgaOphélie Bau

Publicité

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.