On sourit pour la photo


On sourit pour la photo souligne la différence de chacun des membres d’une famille. Il y a toujours un enfant modèle, un autre qui se cherche, un nostalgique coincé dans le passé et une locomotive essayant de faire avancer la machine. Mais quand soudainement ça ne marche plus, c’est la panique.

Ce film met également en avant cette manière dont les hommes ont de s’accrocher au passé et pensent pouvoir raviver la flamme en faisant renaitre un moment qui a déjà existé. La moralité qui résulte de tout cela est qu’on doit vivre le moment présent pour pouvoir être là pour les souvenirs à venir.

Le mari, Thierry ne cherche pas à comprendre pourquoi Claire le quitte, et elle de son côté n’a jamais tenté de comprendre pourquoi Thierry a peu à peu décidé de s’éloigner d’elle. Il s’est enfermé dans un souvenir, une collection de photos de famille où tout était parfait. Quand on gratte bien, ces moments passés étaient par ailleurs accompagnés de mauvais souvenirs comme des expériences ratées : un piercing qui s’infecte, une soirée dans une boite de nuit qui dérape, un saut d’une falaise…

Beaucoup de gens pensent que pour arriver au bonheur, il suffit d’un seul pas, mais en réalité, il faut passer par plusieurs étapes. Thierry semble avoir oublié cela, il ne se souvient que ce certaines choses et compartimente le reste. Il fait des efforts silencieux et souffre bien souvent en silence de peur d’être abandonné et de briser l’image d’Épinal qui a construit avec les années.

Les psychologues et sexologues soulignent souvent la différence des hommes et des femmes : Les hommes sont accrochés au passé et au présent, les femmes au présent et l’avenir. Cette cohabitation dans le présent se fait généralement mal, car l’un se demande pourquoi l’autre ne veut plus faire la même chose qui était pourtant si bien. En réalité, l’autre a besoin d’avancer parce qu’elle souhaiterait être rassurée sur son choix et sur les choses qu’elle a accepté de construire.

En conclusion : Ce film est une belle comédie qui fait du bien. On passe un bon moment, on se déconnecte quelques heures du quotidien et on ressort avec l’idée de faire un peu plus attention aux préoccupations des gens qui nous entourent. Chacun s’évade un peu comme il peut, mais parfois le dialogue peut sauver des familles !

Musiques du film

Le film a plusieurs fois utilisé Tu m’oublieras/ I Will Survive dans des versions inédites et traditionnelles.

Walking On Sunshine – Katrina & The Waves (générique de fin)


Date de sortie 11 mai 2022 en salle Comédie
Réalisation de  François Uzan
Avec Jacques GamblinPascale ArbillotPablo Pauly
UGC distribution.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.