Thomas LaVine-Calico


Un titre puissant, une production qui rassure et réveille. On voyage avec Thomas LaVine dans cet univers et on peine à en sortir !

Une belle découverte Atmos Folk qui fait du bien entre Bon Iver, Kaleo ou encore Ben Howard.

On aime cette légèreté, cette manière de nous emporter dans une boucle loin de tout. Il n’y a pas cet aspect de complainte et c’est surement toute la force de Thomas !

Thomas explique sur son site internet ce qui se cache derrière ses paroles :

«J’ai fait un voyage dans le nord du Michigan avec mon frère et nos femmes. Nous nous sommes arrêtés là-bas dans un endroit qui avait une vieille maison abandonnée au milieu des bois. Pour une raison quelconque, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à quel point cette solitude maison était et continuait à imaginer imaginer la maison au milieu de l’hiver ; couverte de neige entourée d’arbres stériles. Complètement silencieux, solitaire et distant. Je pense que c’est à la fois terrifiant et beau …».

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.