Kyo du chemin à 300 lésions


Il y a quelques années, on sifflait timidement la mélodie du chemin. Un titre qui a ouvert la carrière du groupe, qui avait tout d’abord sorti un album éponyme composé de quelques chansons Pop et une ballade au piano « C’est ma faute » qui restera longtemps la chanson de l’album.

C’est assez dommage, car l’album en lui-même mérite qu’on s’attarde un peu plus aux différentes thématiques évoquées comme la perte de l’innocence (Regardez-moi) et celle d’un frère (Telle est ma prière).

Kyo lance le chemin avec un son plus électro rock à une époque où Indochine lançait son grand retour et que Blankass était à la croisée des grands soirs.


Oui, Kyo avec ce second album ne laisse personne indifférent : le thème du harcèlement scolaire (Je cours), l’amour destructeur (Je saigne encore, Comment te dire) ou encore la thématique du pardon salvateur dans l’excellent Pardonné qui sonne presque comme un court métrage audio. On y découvre une richesse harmonique précieuse et sans faille.

Ce titre lance probablement le long chemin que Ben a prit en acceptant son rôle de parolier. Un rôle qu’il va tenir, mais également celui de compositeur sur différents spectacles musicaux comme 1789, Dracula, Cléopâtre … Bref un single sur chacun des grands shows !


Il y a aussi des collaborations inoubliables comme celles avec Emma Daumas et Johnny Hallyday.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.