Turbomonk-Kintsugi


Tarantino sort de ce corps ! Oui, les quelques premières mesures rappellent l’univers musical du réalisateur américain. Un univers construit et solidifié au cours des années avec des films monumentaux comme Pulp Fiction.

Le titre fait référence à un art japonais qui consiste à réparer des morceaux à l’aide d’une jointure d’or. Mais depuis quelques années une forme philosophique autour de la résilience a repris ce mot.

Ce titre est à mi-chemin avec ces deux définitions, nous sommes dans un monde fracturé à cause de la crise et nous allons devoir nous reconstruire pour recoller les morceaux ! Une belle métaphore qui on le pense fera beaucoup réfléchir les amoureux du rock.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.