Le sens de la fête


Ce film est devenu rapidement un classique, pourtant son très grand succès n’avait pas trop attiré notre attention. Notre côté alternatif media a pris le dessus et nous avons raté la joie de découvrir ce film sur grand écran.

Le film est venu en réaction des attendants de l’année 2015 d’abord Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 puis celui du Bataclan un vendredi 13 novembre. Éric Tolédano explique en interview avoir vu la nécessité de faire un film festif, un film qui donne envie de rire et de faire la fête. La France avait besoin de garder le sens de la fête.

Si ce film est devenu un classique c’est par son contexte de création, mais également pour son casting. Ici, il n’y a pas de héros qui mène la danse, mais des personnages avec un destin lié à un lieu, une action. C’est ce qu’on appelle un film choral, un film mosaïque où nous avons des destins croisés: l’histoire de Max (Jean-Pierre BACRI), un organisateur d’évènements au sens large, qui ne se résume pas à des mariages. Pierre (Benjamin LAVERNHE), un marié égocentrique et Guy (Jean-Paul ROUVE), un photographe dingo dans le déclin.

Le lieu

Dans les films chorals, le lieu est primordial. Ici, tout se passe au château de Courances, près de Fontainebleau. C’est une bâtisse du XVIIe siècle qui a appartenu à Louis XIII… Chaque personnage va avoir une zone de confort et une zone d’affrontement.

Si le château est le terrain de jeu des acteurs, certaines zones le sont plus que d’autres. Les relations sont souvent difficiles et les personnages sont complémentaires dans l’avancement de l’intrigue.

Dans un film de ce type, les relations sont tendues, elles peuvent détruire et aussi se former. On a des tempéraments forts et des instants de frictions. Le rôle Gilles LELLOUCHE en tant que chanteur de bal illustre parfaitement l’aspect superficiel du milieu. La fête avant tout, mais le client reste le roi! C’est en cela que James a du mal à suivre la cadence, son rêve d’être le king de la scène se fige face à l’égo sur-dimensionné de Pierre.

Une réflexion sur “Le sens de la fête

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.