Joy Oladokun-sorry isn’t good enough


Nous avons été surpris par la personnalité et l’univers de cette jeune artiste répondant au nom de Joy Oladokun. Au USA la communauté Queer met en avant de plus en plus d’artistes avec des personnalités très trempée. Au-delà de cet aspect, nous avons principalement aimé ce titre pour sa force musicale, cette douleur, cette histoire qui jaillit de cette voix.

Après avoir dépassé les 20 millions de stream, cette artiste débarque sur Instagram et gagne le soutient de personnalités comme Brandi Carlile, Jason Isbell et Yola. Grace à cette reconnaissance et peut collaborer avec Ian Fitchuck qui a déjà travaillé par le passé avec Kacey Musgraves, James Bay, Leon Bridges.

A l’occasion de ce single, elle signe un partenariat avec Amigo Records / Verve Forecast / Republic Records. Sa volonté pour son 12 titres à paraitre est d’aider les gens à vaincre la dépression, leur redonner un peu de joie. Le magazine Rolling Stone a décrit ce titre comme un exercice de pardon radical.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.