Big Mouth fin du game


La nouvelle saison nous plonge dans la période des camps d’été et de la reprise des cours. On nous parle aussi de plusieurs autres sujets qui préoccupent les ados. Si vous ne savez pas encore à quoi correspond cette série, nous faisons un petit récapitulatif.

Big Mouth c’est ce générique sur le changement de Charles Bradley

La chanson ne parle pas de puberté mais la perte d’un être cher, la femme de notre vie. Il est question de toute la difficulté qui accompagne une perte, de toutes ces choses qui changent malgré nous. La majorité des gens qui découvrent le vrai sens de ces paroles se sentent souvent un peu confus face à leur motivation première, découvrir le titre du générique dans sa totalité.

Malgré cela, il est intéressant de voir l’adolescence comme une phase compliquée où l’on doit peu à peu faire le deuil de notre enfance.

Une série pour ado mais surtout pour les parents

La série n’est pas à regarder quand on est très jeune, car la vulgarité et certains sujets pourraient choquer les plus jeunes. Il est d’ailleurs mis la mention interdit au moins de 14 ans avant chaque début d’épisode. La série est plus ou moins a été créée par l’humoriste Nick Kroll, qui prête sa voix au personnage principale (mais également aux autres personnages Coach Steve / Maurice, l’Hormone Monster / Lola / Bad Mitten / La statue de la liberté). Quand on regarde le personnage de plus près on a l’impression que le personnage est une caricature de son créateur. D’ailleurs la série a été créée en collaboration avec Andrew Goldberg, Mark Levin et Jennifer Flackett, qui ne prêtent pas leur voix à aucun des personnages.

4 saisons, 40 épisodes de 30 minutes.

La série dure approximativement 25-30 minutes comme une grande majorité des séries sur le même modèle. Elle est souvent citée en parallèle à BoJack et Rick & Morty. Le show s’inspire de l’amitié des deux créateurs, qui avaient envie de parler des troubles qui surviennent durant la puberté. Quelques gags sont réellement inspirés d’évènements personnels.

La série est vraiment l’une des séries que l’équipe créatif de Netflix défend d’année en année: «Il y a peu de choses qui me tiennent éveillé la nuit…. Les aventures de Nick Kroll à la puberté en font partie, alors nous avons éclairé cette série avec très peu de questions posées», a déclaré Cindy Holland, vice-présidente du contenu original de Netflix.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.