Lucky Strike


Le premier long métrage du scénariste et réalisateur coréen Kim Yong-hoon s’est différentié des autres films étrangers dans le plus grand festival du film des Pays-Bas.

Dans ce film, les métaphores autour du poisson abondent de manière intelligente, un sacré talent d’écriture pour ce réalisateur, plus connu pour son talent de scénariste et dialoguiste dans son pays, la Corée du Sud. Jusqu’à présent, il avait réalisé des court-métrages et des documentaires, cette fois-ci il s’attaque à l’adaptation d’un roman japonais. Et Lucky Strike semble être un premier film intelligent, qui s’inscrit dans la ligné des néo-film-noirs. Un genre très populaire en Corée, qui progressivement semble attirer les regards du monde entier.

Nommé Beasts Clawing at Straws’ dans le monde entier et Lucky Strike en France, ce film choral cherche à nous montrer les mauvais penchants d’une société pleine de vices.

0180214

La présence de Jung Woo-sung dans l’un des rôles les plus importants de ce film choral aidera également les perspectives du box-office dans le pays natal de l’auteur Sone, où l’acteur est particulièrement populaire. Il est en grande partie réactif ici en tant que fonctionnaire des douanes Tae-young, dont la petite amie Yeon-hee a brusquement disparu, le laissant coincé avec sa grosse dette envers des prêteurs très violents.

Les tentatives de Tae-young de se sortir de sa situation précaire le plongent plutôt dans un réseau complexe de criminalité – en grande partie autour d’un sac Louis Vuitton chargé d’argent. Les histoires s’entremêlent et se rejoignent à la fin, ce qui finalement n’apporte pas grande chose au film. Ce talent d’écriture en cascade dans les films chorals ont vu leur apogée avec des réalisateurs comme Quentin Tarantino et son célèbre Pulp Fiction. Ici, le film marche à merveille sauf dans ses dernières minutes, voir sa dernière demi-heure.

3261883

Le film est divisé en cinq chapitres de longueur inégale annoncés par des cartes de titres élégants. D’ailleurs ce film réunit les meilleurs acteurs du cinéma coréen et se veut être un succès garantie, tout en s’inspirant d’un roman Japonais Lucky Strike de Keisuke Sone.

Il faudra cependant remarqué la qualité de la photographie, menée par KIM Tae-sung, qui a reçu en 2018 le Best Cinematography Award de Corée en 2018, pour Keys to the heart.

Fiche technique:

Sociétés de production: BA Entertainment, Megabox JoonAng PLUS M
Cast: Jung Woo-sung, Jeon Do-yeon, Bae Seong-woo, Shin Hyun-been, Youn Yuh-jung, Jung Man-sik, Jin Gye-ong
Réalisateur: Kim Yong -hoon (basé sur le roman de Sone Keisuke)
Producteur: Billy Acumen
Producteur exécutif: Kim Jun-sun
Directeur de la photographie: Kim Tae-sung
Concepteur de la production: Han Ah-reum
Concepteur des costumes: Cho Hee-ran
Monteur: Han Mee-yeon
Compositeur: Kang Ne-ne
Lucky Strike

Une réflexion sur “Lucky Strike

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.