HER l’amour point com.


Her ou comment décrire une société qui va mal. Dans son dernier film Spike Jonze fait le portrait d’une ère où la communication est tellement au cœur du quotidien que plus personne ne se parle.

Entre satire et apologie ce film peint les mœurs d’une civilisation fermée, où les gens ne se parlent plus, que ce soit dans les transports en commun ou dans les lieux publics. Ce film marque au fer rouge l’absence d’interaction entre les gens. Où la solitude vient remplacer peu à peu la famille et les différent rites sociaux. Pour écrire une lettre on soudoie des experts, on ne sait plus parler, on ne sait plus communiquer. Pour agrandir un peu plus le fossé entre les gens, viennent les OS interactives et évolutives, une os qui peut devenir, sentir et prévoir selon un algorithme qui se bonifie au fil des conversations. Cette perfection troublante nous rappel le personnage de Simone, un film d’Andrew Niccol sorti en 2002. Les choses sont si surprenantes qu’on finit par ne plus distinguer ce qui est artificiel et ce qui ne l’est pas.

Mais dans le drame absolu et cette performance d’acteur de la part de Joaquin Phoenix, on découvre une forme d’optimisme. Si la communication entre êtres de chairs se perd, on remarque peu à peu s’instaurer quelque chose de concret, comme si l’artificiel resserrait les êtres qui se sont perdus. Ainsi un couple hypothétique d’années universitaires va peu à peu se rapprocher: Comme si la disparition progressive d’un intermédiaire numérique poussait les êtres à revenir à l’essentiel, en se parlant réellement sans le biais d’oreillettes Bluetooth.

Film Her

Mise à part la dimension caricaturale de ce film, on a également un éloge de l’amour sous toutes ses formes. Ce couple qui a tout pour être parfait, mais qui ne l’est plus à cause d’une paire de chaussure, ou bien la blessure du passé qui perdure dans le coeur d’un auteur en mal d’amour, qui va peu à peu sombrer dans une solitude non singulière. Ces personnages naviguent entre deux eaux: l’hyper communication numérique et l’attente maladive que l’autre face le premier pas vers la réconciliation. Finalement tout comme les lettres fixées par un éditeur, la vie et l’affectif semblent être figés. Prisonnier dans une sphère qui ne peut être numérisée, un monde où la communication artificielle ne peut conserver à jamais l’essence même d’un échange entre deux personnes de chair. Un peu comme cette Os évolutive, l’amour grandi, l’amour disparait derrière un masque puis va et vient. Her n’est pas un film pour geeks, mais une recherche de l’espoir, une confession et une plaidoirie au nom de l’Amour.


Il faut également citer ce casting incroyable avec plusieurs grands talents du cinéma: Rooney Mara, Amy Adams, Joaquim Phoenix, Scarlett Johansson,Olivia Wilde etc… 

 

Une réflexion sur “HER l’amour point com.

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.