Cléopatre les dessous du succès


« Cléopatre » Une première au Zénith d’Auvergne



En matière artistique, on ne dépose pas un brevet comme en matière industriel. Seules peuvent être déposées des musiques des textes, ce qu’à fait Brian Aslof, le créateur de « Cléopatre » la comédie musicale dont fait référence SEB.
Dans le métier c’est le premier qui arrive à boucler son projet qui fait surface, mais il arrive aussi que le projet même monté peuve faire un bide.
D’après mes sources, le même auteur compositeur BA aurait créé il y a quelques années une autre comédie sur Cendrillon mais celle- là serait resté dans les cartons car le fameux trio dont vous faites référence plus haut aurait été plus rapide ou quelqu’un d’autre, mais la comédie fut un bide des plus complet, le publique n’a pas suivi. A l’époque je n’avais pas suivi l’affaire mais c’est une histoire comme ça. Alors porter un nom qui est soit disant une référence ne permet pas tout.
Quant à « Cléopatre » made in Auvergne, pour mettre penché sur le sujet, celle-ci verra belle et bien le jour car la première a lieu au Zénith d’Auvergne près de Clermont-Ferrand, lieu ou cette comédie a été entièrement créée, montée.
La scène de ce spectacle a des dimensions assez exceptionnelles avec un décors gigantesque voir pharaonique.
Certains considèrent que l’on à faire à des amateurs, mais personnellement pour des amateurs, ils valent largement certaines troupes qui montent des spectacles à deux balles.
Les médias suivent l’affaire de très près, mais aussi certaines maisons de productions, il est toutefois regrettable que la plus parisienne des provinciales maison de production n’est pas cru au projet au départ quand celle-ci leur a été proposée, mais la disparition de son regretté PDG, y ai peut-être pour quelque chose, son assistant a certainement fait une erreur en refusant cette comédie, mais c’est le destin.
Une chose est sûre, lors de cette première, il y aura du beau monde, car cette fameuse « Cléopatre » a fait du bruit, un bruit qui dérange un peu le milieu. Car un inconnu a mis un peu de sable dans l’engrenage, il a monté son spectacle sans les majors du métier, remplissant une grande salle dans un coin de France où bon nombre d’artistes s’essayent pour leur première afin de voir si leur spectacle va bien tourner, et oui, le public auvergnat est le plus dur de France, mais si ça passe c’est que c’est bon.
Ce public sera présent lors de cette première le 13 janvier 2007, avec à la clef une tournée.
Je suis aussi allez voir, plutôt écouter les titres proposés sur leur site, on sent qu’il y a un vrai travail une belle musique, des textes, un travail de pro. De plus j’ai eu l’occasion d’écouter une maquette du début de l’aventure, de cette maquette à ce qui s’écoute sur leur site, on sent une grande différence le travail est plus soigné, on passe de l’amateurisme à pro.
En conclusion cette comédie a toutes les chances d’aboutir c’est le public qui fera la différence.
Concernant la Cléopatre de Kamel, elle verra peut être le jour, au cinéma combien de fois un sujet a porté le même nom, et a eu aussi sa propre audience.
Bonne Chance à « Cléopatre »

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=TkYKJ4q-kss]

Le titre ci dessus est une cover, mais avec une instru composée en 2000 par un compositeur américain… Encore une coïncidence.

Une chanteuse de Cléopatre le musical: Cindy Maelys

Publicités

Une réflexion sur “ Cléopatre les dessous du succès ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s