« Judy »est plus intéressée par la tragédie de Judy Garland que par son humanité

Ce portrait de Judy Garland, mettant en vedette Renée Zellweger, est une hagiographie avec une torsion.

Judy, 46 ans, a dépassé son apogée. C’est ce qui lui a été dit et ce qu’elle croit surtout. Mère célibataire à Los Angeles, elle se noie dans les factures, les drogues médicamenteuses et l’alcool. Pour joindre les deux bouts, elle laisse ses enfants avec leur père (Rufus Sewell) et s’inscrit à une série de spectacles dans une discothèque londonienne. Le patron de Talk of the Town (Michael Gambon) la regarde avec prudence, tout comme son assistante (Jessie Buckley). Ils peuvent voir qu’elle est une victime. Pourront-ils la réparer pour que la série puisse continuer? Zellweger est aux prises avec un nez prothétique et de fausses dents, mais n’a jamais eu l’air moins encombré. Elle a toujours été brillante mais a disparu de la vue en 2009 pour réapparaître six ans plus tard. Nous assistons maintenant à une vraie Renée-sance. Un Oscar ne serait pas un refus!  Continuer de lire « « Judy »est plus intéressée par la tragédie de Judy Garland que par son humanité »