Le visiteur du futur, des bonds dans le présent qui peuvent tout changer !


À l’occasion de la sortie du film Le visiteur du futur, nous nous sommes posés des questions sur les voyages dans le temps. Ce film propose quelque chose de très simpliste et il résout en quelque sorte la théorie du remplacement : en cas de changement dans le passé d’un évènement, un autre viendrait prendre sa place, car il ne peut y avoir deux évènements sur un même point.
Pour éviter les changements du temps, une police du temps se met en place et vient contrecarrer les plans du héros.

À la fois futuriste et très contemporain, Le visiteur du futur est une aventure née en 2009 sous le format d’une websérie. En tout, il y a 4 saisons et 45 millions de vues, le projet de François Descraques se voit désormais au long format.

Si l’idée de faire voyager un homme dans le passé qui se trouve être notre présent semble assez drôle et pertinente, ce choix était avant tout par moyen d’économie. Le jeune créateur n’avait pas les moyens de construire plusieurs décors futuristes pour son histoire et cette solution est moins couteuse puisqu’en allant dehors, nous avons déjà tout à portée de main.

Verdict :
Ce film est une belle surprise qui dépasse les attentes quand on regarde quelques épisodes de la websérie.
La production est soignée et le rythme du récit agréable.
Et les amateurs de SF et de voyages dans le temps (avec tous les paradoxes que ça inclut) auront de quoi se mettre quelque chose sous la dent !

Le film permet d’explorer le paradoxe des voyages dans le temps et la création d’une nouvelle réalité. Quand on modifie le cours de l’histoire, que deviennent les éléments anciens ? C’est la grande question qu’on se pose et bien souvent les scientifiques avancent que le temps n’est pas linéaire, mais possède plusieurs courbes qui parfois s’entrecroisent.
L’aspect linéaire permet simplement d’avoir une représentation simplifiée et économique, mais surtout ergonomique. La vérité et que nous nous focalisons sur un temps présent et ce temps présent permet donc d’avoir un point commun entre différents individus, qui pourtant vivent des expériences personnelles dans une réalité différant selon celui qui l’observe.

Le temps observé comme une succession de probabilité serait peut-être plus adaptée, mais l’aspect de causalité fascine beaucoup plus les gens, car cela les places au centre de l’action. Et la série avait déjà bien soulever la chose, le héros cherche à changer le futur en faisant plusieurs actions différentes qui semblent plus ou moins futiles pour le commun des mortels. Mais en réalité, il ne cherche qu’une chose, créer plusieurs modifications mineures pour mener à quelque chose de plus grand, car les gens ne peuvent pas se projeter dans le futur sans devoir se sentir menacer directement.

Le Visiteur du Futur – S02E01 « Les gens s’en moquent de savoir qu’ils sont la cause lointaine de la fin du monde, il faut qu’il se sente menacer non pas en tant qu’espèce, mais en tant qu’individu ».

Dans ce film, nous reprenons l’idée globale de la série et ajoutons quelques éléments explicatifs sur la fin du monde paisible. Mais pour que les choses fonctionnent, il faut impliquer des gens et créer une nouvelle réalité.

En science, on explique régulièrement que le fait de prêter attention au temps va influer sur notre action sur la probabilité. Pour paraphraser l’excellent article du site lizakeen à ce sujet : « Cette importance de l’intention, associée à l’intrication globale (tout est relié), donne force et vigueur à un principe de vie majeur. La plus noble des intentions étant l’amour. ».
En effet, c’est l’amour qui pousse principalement les héros à voyager dans le temps ! Tel Evan dans L’effet papillon, nous avons tous un jour rêver de pouvoir changer une chose pour ne pas perdre un être cher !

En conclusion, ce film parle surtout de voyage dans le temps et de création de monde parallèle. Si nous pensons uniquement sous forme linaire, les paradoxes créés par les voyages dans le temps mettraient en péril les voyageurs, car ils ne pourraient pas à la fois exister et ne pas exister. Le Paradoxe du grand-père permet d’appuyer l’hypothèse de mondes parallèle ou des univers bulles.

Pour faire simple, le héros des films viennent dans le passé pour changer le futur et tout repose sur une théorie du remplacement. Le meilleur film pour expliquer cela est Retour vers le futur qui illustre cela à travers une photo qui va être un indice du futur.

Les musiques du film :

It’s The End Of The World As We Know It
(Live From Pyramid Stage, Glastonbury . (And I Feel Fine) par R.E.M.
Ecouter l’album liveAcheter l’album

Il y a également une chanson inédite Take Me Back avec Anne Sila, PV Nova et Jimmy Tillier.

7 septembre 2022 en salle / 1h 42min / Science fictionComédie
De François Descraques
Par François Descraques
Avec Florent DorinArnaud DucretEnya Baroux

NOTRE NOTE : 17/20
Réalisation 4/5
Scénario 4/5
Musique 5/5
On a aimé 4/5

Quelques lectures et choses à écouter :
Podcast :
Le ciné m’a tuer Ep spécial été ☀:
Voyages dans le temps, trous noirs et entropie

Livre :
La Machine à explorer le temps par H.-G. Wells

Films :
Retour vers le futur
La machine à explorer le temps (1960)

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.