Si je te dis de Vesna Bejic


Est-ce la communication la solution aux maux du monde ? Le psychologue du développement Lev Vygotski évoquait dans ses travaux l’importance du langage pour le développement psycho-affectif des enfants.

Ici, la réalisatrice d’origine serbe Vesna Bejic reprend la thématique du langage à travers un court métrage rythmé et lumineux. La communication était le maître mot du siècle dernier. Mais à l’ère du tout numérique, nous semblons peu à peu la perdre. Un peu comme cette mère prénommée Ana et sa fille Léa, qui n’ont pas le même langage, pas les mêmes codes. Peut-être par malice ou pour tuer le temps, Léa tente de créer un échange ingénieux avec sa mère à travers un quizz sur le langage des ados.


Réalisé à l’occasion du Nikon Film Festival 2020 ayant pour thème imposé « Une génération ». Un vaste sujet pendant une période en crise sociale : les étudiants, plein de mal-être, les pertes d’emplois, le confinement et la presque peur de l’autre. Si on gratte bien les choses, on constate que ce film offre un moyen ludique à l’ouverture du dialogue entre les générations. Ce film devrait même être diffusé au sein des institutions scolaires, qui cherchent à recréer un lien entre les générations.  


La communication ouvre les portes de l’échange, mais permet d’apprendre à témoigner. Ce film n’est pas seulement un témoignage à un temps T, il est bien plus, tel un plaidoyer à l’écoute au-delà des codes linguistiques. Si vous vous reconnaissez dans l’un des deux personnages, c’est que le langage est propre à l’Humanité, la vôtre et celle de vos pairs.  

Actuellement, Vesna travaille sur la réécriture d’un projet documentaire dans le cadre d’Addoc. Au sein de ce projet, elle va revisiter un fait divers qui a eu lieu dans un village en Serbie, le village de ses parents. Une vieille tante qui avait passé 30 ans de sa vie en Allemagne était revenue à l’âge de la retraite dans son village natal. Là, elle s’est sauvagement faite assassiner par un repris de justice, qui prétendait avoir pensé qu’elle détenait 100 000 euros chez elle. Ce documentaire sera un travail de mémoire, mais aussi un échange intergénérationnel. 

Si je te dis 
Réalisation : Vesna Bejic
Avec : Safia Bouadan et  Morgan l’Hostis
Son Germain Deniau
Image : Aurélien Dubois 
Montage Frédéric Radepont 

Pitch : Ana, une mère quinquagénaire, essaye de se concentrer sur son yoga pendant que sa fille Léa la teste en inventant un quizz sur le langage des ados.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.