Cruella, une origin story rock


Au moment des premières images du film, l’ambiance rock et punk était clairement mise en avant. Nous avons assisté à la projection presse de la dernière adaptation en vues réelles de Disney, et ce qui saute aux yeux, c’est cette volonté de produire des films de plus en plus destinés à des publiques Adultes et jeunes adultes.

Nous sommes bien loin des premiers films lives autour des 101 dalmatiens, ici nous nous centrons dans la genèse d’une méchante « bad ass ». Un peu comme dans la pub d’orangina rouge, on cherche à savoir pourquoi elle si méchante ! La réponse est donnée progressivement et à chaque fois que nous obtenons une réponse ou une piste, elle est très rapidement démentie. Non, Cruella n’a pas eu la vie facile et sa rébellion contre la société n’est peut-être pas entièrement de sa faute, mais plutôt un moyen de survie.

Les origin stories des personnages Bad Ass marchent toujours !

Oui, le personnage a toujours fasciné des millions de spectateurs. Elle est humaine, un peu comme Catwoman dans Batman, elle est une victime de la société et un jour, elle décide de ne plus se laisser faire. À travers des origin stories, ces personnages vont peu à peu devenir attachants voir touchants.

Cet effet d’attachement est souvent visible dans les différents films sur un méchant ou un personnage méprisable. Lorsque l’on découvre les films de la seconde saga de Star Wars on comprend comment Dark Vador devient ce personnage aussi violent et inhumain. Quand on regarde Maléfique, on découvre l’histoire d’un tout autre point de vue.

Les origin stories cherchent à dire pourquoi, elles donnent la parole aux personnages qui bien souvent n’en avait pas forcément l’occasion. Elles explorent le passé, le comment du pourquoi. Dans le film de Nolan sur Batman, on va dans ses origines, sur le pourquoi il est devenu Batman. Dans les films de Burton, on n’a qu’une vague idée, mais ce n’est jamais dit clairement. Ici, le but est de vraiment dire au monde « Voila, c’est comme ça que je suis devenu qui je suis », il y a une forme de Starmania dans les origin stories, vous savez ce spectacle qui utilisait un concept de téléreportage où l’on suivait des gens atypiques dans leur quotidien. Ziggy voulait dire au monde entier pourquoi et comment il est devenu ce qu’il est : un vendeur de disque. Johnny Rockfort lui explique comment il a quitté sa banlieue et s’est retrouvé à l’Underground Café.

Une bande son rock !

Ce qui est plus que certain, c’est que la bande son du film est rock ! Des dizaines de tubes se croisent et se superposent, le tout sur une esthétique très brute, très sombre qui rappelle un peu l’époque de The Crow, sans pour autant aller dans le gothique à la Burton.

On avait en effet quelque frayeur que le personnage ne soit qu’une réplique d’une Catwoman ou d’un personnage Burtonien. Cette crainte nous venait principalement d’une esthétique très sombre dévoilée dans les premières images. Puis, une fois dans la salle, les minutes avancent et toutes nos craintes s’estompent. Cruella, une origin story rock! Ce sont les seuls mots qui viennent à l’esprit à la sortie de la salle.

Ce qu’on remarque cependant, c’est cette narration voix off, que l’on retrouve énormément dans les films de ces dernières années, le découpage est très proche de Birds of Prey, et on ne va pas nier qu’Emma Stone et Margot Robbie ont toutes les deux ce petit grain de folie !

La track-list du film est impressionnante ! Du rock, du rock et du rock. C’est même très plaisant pour les amoureux de cette époque de voir qu’on respecte la musique dominante des quartiers.

Call Me Cruella – Florence + The Machine
Bloody Well Right – Supertramp
Whisper Whisper – Bee Gees
Five To One – The Doors
Feeling Good – Nina Simone
Livin’ Thing – Electric Light Orchestra
Whole Lotta Love – Ike & Tina Turner
Fire – Ohio Players
Stone Cold Crazy – Queen
One Way Or Another – Blondie
Should I Stay Or Should I Go – The Clash
I Love Paris – Georgia Gibbs
Love Is Like A Violin – Ken Dodd
I Wanna Be Your Dog – John McCrea
Come Together – Ike & Tina Turner

La grande surprise, c’est de découvrir Florence + The Machine dans cet BO qui est disponible depuis le 18 juin en 2 cds : Les musiques du film et la bande originale du film.

Florence Welch auteure-compositrice du groupe dit avoir été dès son plus jeune âge fan des chansons du film. « Pour moi, participer à la création et à l’interprétation d’une chanson pour Cruella, c’est un rêve d’enfant qui se réalise. Je suis très reconnaissante à Nicholas Brittell et à Disney de m’avoir laissé une telle liberté de création, et de m’avoir fait confiance au sujet de la géniale folie de Cruella. » explique-t-elle en interview.

Le défi d’écrire des musiques de films est de toujours rester fidèle à une époque comme l’explique Nicholas Brittell en interview « l’objectif était d’embrasser l’esthétique musicale brute du rock londonien des années 60 et 70. Nous avons tout enregistré en utilisant du matériel vintage et des bandes audio analogiques aux studios Abbey Road et AIR à Londres batteries. ». Le résultat est là, nous sommes transportés dans le Londres des années 70, transportés dans une époque de reconstruction identitaire entre la modernité et la violence des cités.

CRUELLA est interprété par Emma StoneEmma Thompson, Joel Fry, Paul Walter Hauser, Emily Beecham, Kirby Howell-Baptiste et Mark Strong. Le film est réalisé par Craig Gillespie, d’après un scénario de Dana Fox et Tony McNamara, sur une histoire d’Aline Brosh McKenna et Kelly Marcel & Steve Zissis, basée sur le roman de Dodie Smith Les Cent Un Dalmatiens. Le film est produit par Andrew Gunn, Marc Platt et Kristin BurrEmma Stone, Michelle Wright, Jared LeBoff et Glenn Close en sont les producteurs délégués.

Découvrez Florence + The Machine • voir le film sur Disney + Produits dérivésalbums du film (Ps: on ne sait pas si ce sont les musiques ou la bande originale, la description est vague)

Une réflexion sur “Cruella, une origin story rock

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.