Rosenfeld – I Don’t Need Your Name


Imaginez si vous preniez comme ingrédients Peter Cincotti, Gavin DeGraw et un peu d’Arctic Monkeys? Vous avez Rosenfeld!

Alors que l’usage est de dire que le rock est mort en France, la scène rock et indie n’a jamais été aussi productive. Oui, c’est mort en FM, mais Rosenfeld nous démontre que musicalement on a encore beaucoup à découvrir.

Premier extrait de son EP The Red Room, I Don’t Need Your Name. Cet artiste puise dans le Blues Rock et offre un vent de fraicheur et une houle de nostalgie. Concrètement ce titre veut dire quoi?  «Il est c’est ce que j’ai toujours voulu faire depuis mes 8 ans. J’ai toujours voulu être une rockstar, mais quand j’ai commencé à écrire des chansons, j’ai découvert toute l’étape de production et le genre de perdu Pendant environ cinq ans, tout ce que j’ai fait a été de produire sans me soucier de l’écriture. J’ai commencé mon EP The Red Room en le produisant en hommage à ce jeune Rosenfeld qui en rêvait, et ce rêve n’était pas d’être un producteur, son rêve était d’être une rockstar, et c’est de là que vient cette chanson. J’écoute du British Rock depuis toujours, je suis un interprète, je joue de la guitare, je joue du piano, je chante, cette chanson est juste un moyen de faire enfin le jeune Rosenfeld rêve devenu réalité. Il est temps d’être une rockstar.» Nous explique-t-il.

youtube.comspotify.comdeezer.com

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.