Macabre, le cinéma indonésien


Macabre – Réalisé par he MO Brothers. Avec Shareefa Daanish, Julie Estelle.

Le cinéma indonésien sait certainement comment effrayer le petit peuple,  que ce soit par le biais d’histoires fantômes subtiles ou de violences et de sanglants. Macabre dans la deuxième catégorie. Un groupe d’amis rentre chez eux à Jakarta par une nuit pluvieuse lorsqu’ils rencontrent une fille perdue. Ils lui proposent de la ramener chez elle, où elle propose à son tour de leur faire un repas. Ils rencontrent sa mère effrayante et étonnamment jeune, Dara, et tout l’enfer se détache de là.

macabre

Comme Doghouse, ce n’est pas la plus originale des histoires. Une maison sombre avec des habitants fantasmagoriques, de jeunes gens excités se faisant prendre un à un; parcelles et parties du corps sinistres conservées dans des bocaux. Mais c’est fait avec un style et une atmosphère incroyables et il n’y a jamais de moment ennuyeux.

Le film centre l’intrigue autour d’un frère et d’une sœur, dont la relation tendue est mise à l’épreuve lorsqu’ils doivent se battre pour se sauver mutuellement de la maison des horreurs. Cela donne au public quelque chose à retenir, qui autrement aurait pu laisser le film coincé au pays de qui se soucie des personnes tuées. Les réalisateurs ont fait monter la tension juste au bon rythme pour continuer à faire monter l’adrénaline.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.