Lucky ça déboite


Ce film sonne juste et chacun des personnages apporte quelque chose de particulier. Les personnages sont comme hanté par leur acteur et les acteurs offrent à chacun des personnages un peu d’eux même. La construction du récit est un peu comme celui de Pulp fiction, où les actions s’entremêlent où chacun des personnage va croiser un autre personnage mêlant ainsi les récits.

lucky film

Michaël Youn joue un personnage assez intéressant, il est bien loin le temps du Morning Live et les différents personnages loufoques qu’il a incarné durant les années 2000. Depuis Les bracelets rouges, cet acteur a su montrer qu’il était capable d’autres choses, ici, il joue le rôle d’un père qui essaie de se rattraper mais le passé le court-circuite sans cesse. Son monde est sans cesse sur le point d’imploser quand il est mené à devoir trouver sans cesse de l’argent pour éponger sa dette auprès d’une commandante véreuse, sans parler d’un commissaire escrocs qui ne pense qu’à sa retraite.
Au milieu de cela, il y a plusieurs guests qui apportent un brin d’humour sadique au film, on se souvient alors de la scène dans le sous-sol d’une boutique dans Pulp fiction où un sadique attrapait des individus pour les faire vivre les pires instants de leur vie.
Cette analogie à ce classique du cinéma contemporain américain n’est pas sans gravité, en effet l’humour de ce classique est devenu référence dans le cinéma. Dans ce film, chacun des personnages est la caricature des anti-héros de série B, ici dans ce film français ce ne sont pas des caricatures, mais le reflet d’une société où la magouille règne, où la jeunesse vit de petits boulots et où le divorce fractionne la société.

2968301

Niveau humour tout est simple il n’y a pas de gag de situation il n’y a pas de grandes blagues, on est beaucoup plus dans une comédie que dans un film comique. Pourquoi faire une différence entre une comédie ou un film comique le film comique va souvent utiliser l’humour de situation l’humour de langage ou différentes astuces afin de faire rire, dans la comédie, on va plutôt s’attacher aux personnages sans entrer dans un aspect dramatique ou mélodramatique, on aurait pu dire que Lucky est une comédie sociale, car ce film propose le portrait de plusieurs archétypes du cinéma français, mais aussi de la société moderne.
Que ce soit le flic corrompu, la lutte des genres, les petits voyous de banlieue, où l’ancien ripou. Il nous montre l’ensemble des facettes de la cité où les jeunes essaient de rentrer dans le métier mais ils n’y arrivent pas car la mafia est déjà très bien organisée.

La bande-son et la bande originale sont signées Agoria. Pour ce premier long métrage cet artiste nous offre une bande originale aux couleurs actuelles mais sans être dans l’excès, c’est-à-dire que le public non amoureux du rap ou de l’électro ne sera pas choqué. Dans l’ensemble ce film a réussi à répondre à des attentes et même plus, on ne s’attendait pas à un tel scénario, parfois on cherche à se positionner sur l’échelle de la comédie et on se rend compte que nous sommes loin des Visiteurs et encore très loin de l’époque des films de la bande du Morning live. Question bande originale, il n’y a pas de hit, ni de titre fort qui permettant de faire vivre dans le temps ce film en dehors de son format visuel. Nous sommes purement dans un exercice de style qui est assez bien réussi. À la sortie du film, une fois chez soi, on se demande c‘était quoi la chanson du film ? Il n’y en a pas qui soit suffisamment marquante, nous n’avons aucun Sky Fall d’Adele ni le Shallow de Lady Gaga…

3026022
Dans les personnages secondaires, on a de quoi s’attacher, avec la briante Sarah Suco qui crampe le rôle de Julia, une jeune fille  qui essaye de passer à l’étape supérieure avec un homme à chien, un homme qui n’est pas très enthousiaste car il marche sans cesse sur des oeufs… Nous a aussi le commissaire de police véreux qui n’attend qu’une chose partir à la retraite, on a ce petit voyou qui demande à aller en prison et qui perd foi en la justice française merci, on a également la petite apparition furtive de la comédienne belge LAURA LAUNE et aussi la participation de Corinne Masiero.

Une réflexion sur “Lucky ça déboite

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.