Cuban Network (attention spoilers)


Ce film sur Cuba souffre de tous les écueils des chroniques historiques, on rentre dans une situation sans avoir été présenté aux différents personnages, on souffre d’une lenteur scénaristique, on subit des acteurs qui essaient de jouer des rôles et de coller à une personnalité historique, sans pour autant réussir a dépassé le stade de l’apothéose.

Certains acteur vont jusqu’à se transformer physiquement, le recordman est surement Christian Bale dans le film Vice, d’ailleurs ce n’était pas sa première métamorphose entre Batman et American Bluff, il a joué le yoyo d’hyper-maigreur dans The Machinist et de surpoids dans Vice… Oui, les acteurs pour des films vont se donner à cent pour cent. Pourtant dans celui-ci, seul deux performances ressortent réellement, nous avons tout d’abord Penélope Cruz, qui avec  son habituelle douceur et sensualité saupoudrée de piquant, tient le rôle d’une mère de famille indépendante qui subit plusieurs épreuves difficiles dans sa vie,  tout d’abord le départ brutal de son mari qui par la suite sera accusé par son pays de trahison, mais quand tout semble au mieux va finir par devoir quitter son pays pour les Etats-Unis, là où une fois de plus les choses tourneront mal.

Le second personnages féminins est incarnée par Ana de Armas, elle joue le rôle d’Ana Magarita Martinez, une jeune femmes divorcées qui va trouver l’amour dans les bras d’une star cubaine. Mais elle va progressivement déchanter en découvrant que celui-ci n’a fait que se servir d’elle et peut-être ne l’a jamais réellement aimé.
Ce qui est attachant dans ce personnage, c’est de voir cette femme qui essaye simplement de comprendre les choses qui est essaie d’aimer, qui essaie de participer dans la vie de cet homme mais qui est sans cesse mise à l’écart. C’est un gros coup de cœur pour cette actrice qui nous avait déjà marqué dans le film à intrigue À couteaux tirés (Knives Out) de Rian Johnson.

ana de armas cuban network

On a réellement souffert durant ce film de toutes ses longueurs, de toutes ces péripéties sans explication. Il est vrai que cette période de l’histoire de Cuba n’est pas accessible à tous, il faut en effet être soit en être contemporain, soit appartenir à un milieu familial ou social… La génération post 90 n’a pas réellement étudié cela à l’école et pour beaucoup nous ne sommes pas suffisamment matures ou piqués de curiosité pour comprendre les enjeux diplomatiques et économiques de la Libération et de l’indépendance de Cuba.
Nous pouvons penser que beaucoup de spectateurs viendront pour le casting ou pour simplement découvrir Penélope Cruz jouer avec un accent cubain.

En conclusion ce film dresse les portraits de deux figures attachantes, celui de Penélope Cruz et celui d’Ana de Armas. Le film est long, on ne comprend pas toujours tout car les personnages ne sont pas très bien introduits.
Ce film historique socio-politique parle surtout à une génération, les post-90 ne comprendront pas tout sauf s’ils ont bercé au sein de leur cercle familial dans la culture cubaine, mais au delà de ça, les acteurs jouent leur partition et on cherche juste à s’accrocher à l’histoire qui défile sans qu’on puisse comprendre toutes les ficelles.
87aa89b_wauvicrpekhkmfsjnxxiuiss

 

Une réflexion sur “Cuban Network (attention spoilers)

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.