Maléfique 2, beau visuellement mais il manque une part de magie


Après un premier film sorti en 2014 intitulé Maléfique, Disney confie à l’artiste Joachim Rønning la réalisation du second volet sur le personnage sombre de la Belle au bois dormant.

Le film est magnifique, il est esthétiquement excellent mais au-delà de cela il y a un souci: on n’y croit pas il y a des choses qui ne fonctionnent pas et beaucoup d’autres sont mises en retrait. Ce qui auraient été très intéressants ce serait de développer cette notion de monde en nuances de gris, qui nous change un peu de l’aspect manichéen qui peuple tous les film, la notion du bien et du mal existe mais on se rend compte assez rapidement que comme dans l’histoire de la Belle et la bête il faut regarder au-delà des apparences.

Maléfique

attention spoiler
Dans ce film là il y a cette notion que le bien ou la bonté peut se cacher au-delà d’une apparence et au-delà des choses du monde du visible.
Il va de même qu’on enseigne qu’il faut toujours faire attention aux préjugés, stéréotypes, il faut faire attention car certaines personnes peuvent manipuler les choses à travers des rumeurs et guider tout un peuple vers la haine et la peur. Ce débat peut rappeler un peu le climat actuel où nous craignons les étrangers sans chercher à les comprendre, la xénophobie, la peur de la différence mènent souvent à la guerre.

Un film qui ne va pas assez en profondeur

Ce film reprend toute l’imagerie gothique – romantique comme le dit si bien Lisa Simpson « Le Romantisme est mort, Walt Disney l’a racheté et il en a fait une franchise« .

Quand nous débutons le film, nous sommes un peu perdu, on se pose la question c’est quoi le rapport exacte avec l’histoire de La Belle au bois dormant c’est quoi cette situation pourquoi il y a une marraine qui est finalement gentille où sont passés les bonnes fées? on se retrouve embarqué dans une histoire qui montre finalement que Maléfique n’est pas si mauvaise, qu’elle est la dernière de son espèce et vit recluse.Il y a de thématique de la beauté qui se cache en dessous de la laideur ou en dessous de l’apparence.

Maléfique est quand même un film d’effets visuels, rien de plus normal puisque sont réalisateur est un créateur d’effets spéciaux et un grand concept designer. Il a travaillé sur des productions comme Game of Thrones, The Hunger Games etc, Et après plusieurs succès esthétiquement, Disney choisit de lui offrir un budget historique pour un premier film, même si en cherchant un peu, on se rend compte assez rapidement qu’il a une carrière de co-réalisateur et de réalisateur de clips et téléfilms . Si ce film est beau visuellement il manque quand même un peu de cette chose qui en ferait un chef-d’œuvre. En effet en sortant de la projection nous ne sommes pas choqués, nous n’avons pas eu de surprise, c’est le soucis des préquels le spectateur connait déjà tout de ce qui se passe au niveau de la trame, et il faut savoir être très créatif pour réussir à captiver le public avec ce genre d’exercice, qui souvent est périlleux. Mise à part des petits détails forts sympathiques, nous passons un très bon moment de divertissement mais tout bon cinéphile restera sur sa faim .
Si l’univers est très bien développé et qu’on voit dans ce film beaucoup de qualité esthétique et visuelle, le propos est trop en retrait, nous avons beaucoup plus affaire à un film de fan qui se fait plaisir au détriment des pistes intéressantes mais trop survolées. Il faut cependant avouer que ce film s’adresse à un large public et le sous texte présent, les thématiques comme la peur de l’étranger et de différences restent dans un coin du film sans pousser la discussion plus loin.

Aujourd’hui âgée de 20 ans la jeune comédienne Elle Fanning a retrouvé avec un immense plaisir Angelina Jolie pour « MALÉFIQUE : LE POUVOIR DU MAL » avec laquelle elle a noué une relation unique pendant le tournage du premier film.
Cette complicité est toujours intacte et se traduit dans la vie privée comme à l’écran.

En conclusion c’est un bon film mais…

Cela reste un bon film, il n’est pas un mauvais mais il n’a pas tous les éléments clés menant à l’extase cinéphile. Tous les éléments qui vont permettre de dire que c’est le film de l’année sont absents et nous admettons tout de même que le film a su créé du mystère et a été un succès au niveau de son marketing, normal Disney est aux commandes. Ce qui est fort dommage c’est que la magie n’est pas aussi puissante qu’on s’y attendait, peut-être que toute la communication autour de ce film ont joué en sa défaveur, en plaçant trop haut les attentes des cinéphiles. Nous ne sommes pas déçus ni emballés, mais nous avons passer un très bon moment.
Les acteurs joue très bien Angelina Jolie est sublime et presque angélique dans certains plans magnifiques, on a vraiment une poésie visuelle dans la construction et dans la mise en scène.
Le film est un méta-univers qui va jouer sur l’emboîtement de références tirées dans plusieurs autres contes et films Disney, mais il manque vraiment une chose : il n’y a pas de retournement situation miraculeux ou aucune magie, puisque le spectateur connait déjà tout… Ce film permet uniquement de voir l’histoire sous un autre angle c’est intéressant mais sans plus.

 

Source photographique  Disney Studio

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.