Feather of Truth (feat. Ethan Cronin), un souffle venu du Royaume-Uni


Cette chanson n’est pas facile à comprendre car elle est très riche musicalement et se décompose en plusieurs parties, nous sommes bien loin du traditionnel couplets refrains…

En lisant la biographie de Vitali, il est difficile d’imaginer qu’une vie puisse être aussi cruelle et marquée par des drames aussi profonds. Ces différents épisodes de sa vie ont marqué son esprit et sa musique exprime cela.

« Il serait  né dans une prison pour femmes à Athènes. Sa mère purgeait une peine à perpétuité pour avoir tiré sur le colocataire de son petit ami. Selon les documents de la cour, sa défense était la suivante: «Je visais mon petit ami». Son père était un gardien de prison qui écrivit et illustrera plus tard un livre pour enfants sur un coq qui aurait attiré l’attention de nombreux poulets.« 

Les premières notes de ce single agissent telles une madeleine de Proust, nous ramenant à  Sanctuary de Darling Violetta un titre devenu culte au sein de la pop culture. En effet ce titre est le thème d’ouverture de la série Ange. Mais la comparaison ne s’arrête pas à ce détail : le titre Feather of Truth qui littéralement se traduit par La plume de la vérité peut étrangement nous faire penser au logo d’Angel ou encore à sa carte de visite, souvenez-vous, officiellement il est enquêteur privé et sur sa carte sont gravées des ailes d’ange.

Au-delà de ce petit détail, en écoutant ce titre qui est assez long pour un single (6 minutes), il y a une ambiance, des moments comme une histoire qui nous serait racontée. Les différents visuels qui accompagnent les titres sont sublimes et gothiques pour ne pas dire romantiques. Certains pourraient nous faire penser à Dracula de Francis Ford Coppola et ses animations utilisées pour l’ouverture de son film.

1558383360609

En fouinant dans la biographie nous découvrons qu’il a vécu des années tristes et ternes et vécu une enfance sans réelle exaltation, où il devait se coucher très tard à cause des activités de ses grands parents. « ils gagnaient leur vie en vendant la thalidomide pour la baignoire à des gens du cirque. Ses premières années se passèrent sans incident, sauf qu’il était contraint de rester bien au-delà de son heure du coucher afin de «garder un œil sur les gens du cirque en colère».». 

Son adolescence n’était pas meilleure, entre thérapies pour soigner un mal qui le rongeait et des théories ésotériques sur son mal être, il va se réfugier dans les arts et la musiques afin d’effectuer sa propre thérapie.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.