Philippe Lacheau ne craint personne.(Retour du Comic Con)


Fort du succès de Babysitting et Alibi, Philippe Lacheau a décidé de s’attaquer, avec sa bande, à un mythe parmi les comics : City Hunter aka Nicky Larson.
 
Ce sont donc deux univers opposés qui fusionnent pour la création de ce film déjà culte.
Culte car force est de constater qu’un engouement se créée à la suite de l’annonce du film de P. Lacheau. 
 
Pourquoi ?
 
Philippe Lacheau n’a jamais menti, il était fan du dessin animé, fan du manga et il a dû faire un choix. Le public de manière générale ne connait que le dessin animé, une autre partie n’en connait rien du tout et le reste de la population, qui représente une minorité, est constituée de passionnés qui ont lu et relu le manga. Quand une adaptation cinématographique est mise sur les rails, le plus grand soucis est d’en faire une oeuvre qui devra plaire au plus grand nombre de personne. 
Il en est de même avec celui qui « ne craint personne » alias Nicky Larson. Comme  dans tout projet prometteur  il y a des haters qui veulent simplement casser le film car ils se sont découvert un amour inconditionnel du 7e art ou du Manga.
nicky-larson-va-etre-adapte-dans-une-comedie-francaise-26336-1200x675

Le choc des cultures.

D’une part, il y a déjà  l’univers Nicky Larson, qui est, à l’origine, un comics japonais City Hunter, manga écrit et dessiné par Tsukasa Hōjō, publié entre 1985 et 1991 dans le magazine Weekly Shōnen Jump. Il a été ensuite compilé en un total de trente-cinq volumes. 

mgl8451
Tsukusa Hōjō créateur de Nicky Larson
 
Les mangas ont ensuite été adaptés en série télévisée de 140 épisodes, (intitulée Nicky Larson en France), et cette série a été diffusée entre avril 1987 et octobre 1991.
 
Il n’est pas inutile de rappeler qu’il existe déjà un clivage entre les fans, notamment sur le dessin animé, puisque la version française est en réalité une version totalement aseptisée de l’oeuvre japonaise. Elle avait pour vocation d’être diffusée dans le Club Dorothée, et donc devait pouvoir être vue par un public très jeune.
 
Ainsi la version française propose des dialogues très édulcorés par rapport à la version originale. Nicky Larson n’invite pas les jeunes filles dans des love hôtels, mais dans des « restaurants végétariens ». Les doublures voix des méchants sont assez stéréotypées et ridicules. Ces méchants ont un vocabulaire caricatural. Ils ne cherchent pas à tuer le héros mais à lui « faire bobo » par exemple. 
Cette adaptation des voix et du vocabulaire donne une tonalité humoristique particulière à la série. Et c’est cet effet comique, presqu’à la limite du satire pour un public plus adulte, qui a nettement contribué au succès que l’on connaît de ce manga en France.

 

AB et Le Club Dorothée représentaient le netflix d’aujourd’hui

Et n’en déplaise à certain, à l’époque, le Club Dorothée, les musclés et les séries AB représentaient le netflix d’aujourd’hui, c’est-ce dont on parlait tous dans les cours de récréation. Alors c’est sûr cette période de la télévision est révolue, et est aujourd’hui complètement tournée en ridicule, mais il n’empêche qu’elle a bercé toute une génération de jeunes, celle du club Do qui répondait « à l’huile » après avoir entendu « Allô »… la génération de toute une ribambelle d’enfants qui attendaient à chacun de leur anniversaire de voir leur nom sur le générique de fin.
 
Or, c’est cet humour de la version française que Philippe Lacheau a revendiqué avoir adapté pour son « Nicky Larson » et le choix du titre marque cette volonté puisque c’est NICKY LARSON et non CITY HUNTER. Et on ne peut que s’incliner sur cette honnêteté intellectuelle du réalisateur.
 
Et c’est justement Philippe Lacheau et son équipe qui constitue le second univers à l’origine de la création de ce film.
 
Comme le relevait Philippe Lacheau pendant la rencontre, ses fans ne connaissent pas spécialement l’univers City hunter et c’est pour ça qu’il existe cette difficulté de faire un teaser ou une bande-annonce qui contenterait tous les publics. Car il ya les fans de Philippe Lacheau qui attendent de voir la griffe Lacheau avec son humour bien particulier, il y a les fans de Nicky Larson et enfin les fans – puristes – de City Hunter.
 
La première difficulté du film est de trouver le bon curseur pour représenter les traits de caractère du personnage principal, dans les mangas Nicky Larson est plus qu’obsédé, « Il bande toutes les deux pages et peut détruire un mur avec son érection » lâche Philippe Lacheau pendant la conférence, en demandant où le créateur a eu cette idée… [la réponse ne nous a toujours pas été communiquée] Mais une remarque pertinente du réalisateur a été de dire qu’il fallait doser ce trait de caractère pour qu’il soit présent mais pas à outrance, et surtout compte-tenu du contexte actuel sur le harcèlement de rue et la lutte contre les violences sexistes, il ne fallait pas rentrer dans une banalisation de certains gestes tant dénoncés aujourd’hui.city_hunter_234083
 
Difficile donc d’ôter le garde-fou posé lors de l’adaptation française du manga. En réalité, c’est même une facilité de justifier le maintien d’une version aseptisée du Club Dorothée.
 
En revanche promesse nous est faite d’intégrer des easter-eggs et caméos par milliers, on peut d’ores et déjà annoncer un caméo de Dorothée, Jean-Paul Cesari (chanteur du générique français) et Vincent Ropion (voix française de Nicky Larson).
 
Quant à la musique, P. Lacheau a tenu à obtenir les droits de quelques morceaux cultes de la BO du dessin-animé.
 
Aucune image ayant été diffusée, il est  plutôt difficile de se prononcer sur ce que vaut réellement ce film, mais le créateur Tsukasa Hōjō avait donné son feu vert après avoir pris connaissance du scénario, et a annoncé durant le meeting  avoir été conquis par le visionnage du film. Petit bémol il a quand même annulé la séance de dédicaces juste après la conférence.

 

mgl8553
Le réalisateur et acteur principal du film, Philippe Lacheau
Toujours est il, qu’il n’a pas tari d’éloges sur le scénario dont il dit qu’il aurait aimé avoir l’idée car pour lui il s’agit de l’aventure la plus éprouvante de son héros.
 
Difficile de déceler le degré de vérité dans un contexte aussi promotionnel que le comic-con mais une chose est sûre l’engouement du public est là. L’organisateur de la masterclass a en effet ouvert le meeting en expliquant qu’en trois ans il n’avait jamais autant vu de monde présent pour une masterclass, en précisant qu’il y avait autant de personnes à attendre dehors que dedans.

 

mgl8403
Philippe Lacheau et Tsukasa Hōjō sur la scène « Masterclass » du comic con
Alors certes, le public très nombreux pour cette rencontre, était pour deux-tiers présent pour Tsukasa Hōjō (compte-tenu du nombre de questions qui lui ont été adressées), et pour cause il s’agit d’une figure cultissime dans le monde des comics. 
 
Dans cette histoire il y a cependant un film très attendu au tournant. Il marquera l’histoire du cinéma soit sous le label de succès soit en tant qu’échec. Chacun plaidant pour son église, direct-actu ne veut jeter la pierre sur personne et soutiendra donc le projet ambitieux d’un réalisateur qui sait faire de la comédie familiale, et qui sait réaliser – techniquement parlant – un film de divertissement. Nous ne voulons pas rajouter une couche à la haine envers ce projet avant même d’être diffusé en salles. Philippe avoue que pendant tout le projet il voulait éviter de faire un Dragon Ball Evolution (une adaptation américaine du manga Dragon Ball Z qui est considérée comme l’une des pires adaptations cinématographiques.). 
 
Définitivement ce film sera certainement un phénomène cinématographique cette année, car on peut être sûr qu’il deviendra culte soit parce qu’il sera dans les nanards 2019 ou bien parce que l’équipe de Lacheau va réussir son pari et porter un film aussi bien réalisé que Babysitting avec le même succès.
Réponse le 6 février 2019.
 

Jenn & Julien V.

Publicités

Une réflexion sur « Philippe Lacheau ne craint personne.(Retour du Comic Con) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s