SIT COM


Conception

Selon les normes américaines, le scénariste de sitcom doit faire rire le spectateur toutes les 13 secondes, soit à chaque réaction d’un personnage. Même le meilleur auteur du monde ne peut prédire « sur papier » qu’un épisode aura une telle efficacité. C’est la raison pour laquelle les sitcoms sont enregistrées en public. Cela permet d’affiner le scénario, de reprendre certains dialogues en fonction de leur impact sur le spectateur. La sitcom est un travail constant de réécriture et de collaboration. Ce qui fait la valeur de ces séries anglo-saxonnes, c’est la façon dont elle sont élaborées. C’est une conception quasi industrielle, de l’idée initiale jusqu’au montage.

Tout d’abord, sur une série de ce genre, il n’y a pas auteur mais une équipe complète, un staff d’écriture, huit scénaristes en moyenne. Lors de brainstormings, chacun propose des idées d’intrigues et les confrontent aux opinions des autres auteurs. Au bout de quatre ou cinq jours, le staff se met d’accord sur une douzaine de résumés d’épisodes et chaque auteur dispose d’un ou deux jours pour écrire le traitement de l’épisode qui lui a été attribué.

Deuxième étape, le staff se réunit à nouveau afin que chaque auteur puisse soumettre son travail. Chaque épisode est donc disséqué par le groupe afin d’en déceler les forces et les faiblesses et de vérifier les cohérences avec les conventions de la série (caractérisation, intrigues antérieures…). Chaque auteur repart ensuite avec un scénario d’épisode à écrire, pas nécessairement celui pour lequel il a écrit un traitement ; il a une semaine devant lui.

Suivons maintenant le parcours d’un épisode en particulier :

  • Le mercredi, vers midi, producteur, scénariste, réalisateur et acteurs font une lecture du scénario. Chacun expose ses critiques et idées.
  • Le staff d’écriture retravaille l’épisode pendant tout le reste de l’après-midi, et de la soirée si nécessaire.
  • Le jeudi matin, les acteurs apprennent leur texte et répètent l’épisode avec le réalisateur.
  • Le jeudi après-midi, les acteurs jouent l’épisode devant auteurs et producteur. De nouvelles modifications sont demandées.
  • Le jeudi soir, le staff d’écriture revoit donc sa copie.
  • Le vendredi, nouvelle répétition avec les acteurs.
  • Éventuelle réécriture le vendredi soir.
  • Le lundi matin, les acteurs répètent avec le réalisateur. Ce dernier prépare son découpage technique. A ce stade, le scénario est sensé être définitif.
  • Le mardi soir, l’épisode est tourné en public.
  • Pendant les deux semaines suivantes, l’épisode est monté, coupé, remanié.
  • L’épisode est diffusé environ un mois après le tournage.

Le choix des personnages : Selon la règle, les personnages sont au centre de l’action et c’est par leur façon de se mettre en scène que le spectateur va rire. On n’a pas de grand moments dramatiques, exceptées certaines séries comme How I met your mother qui ont cassé les codes. La rupture Marshal et Lily par exemple est trop dramatique pour être considérée du monde du sitcom.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s