Archives du mot-clé lost

Bates motel / Saison 1 : Du trouble sexuel à la folie

Conçu comme une préface aux événements décrits dans le film emblématique d’Alfred Hitchcock « Psycho », « Bates Motel » suit Norma Bates (Vera Farmiga) essayant de démarrer une nouvelle vie dans un petit motel avec son fils Norman (Freddie Highmore), après la mort de son mari. Ses espoirs sont presque immédiatement anéantis lorsqu’elle est agressée sexuellement par l’ancien propriétaire du motel, ce qui déclenche une série d’événements qui la laissent désespérément à la recherche de revenus et sous l’œil attentif du shérif Romero (Nestor Carbonelle). La dynamique tordue de la famille devient plus claire avec le temps, notamment avec Norman, qu’elle manipule constamment, bien que sa relation avec le frère de Norman, Dylan (Thieriot), soit également loin d’être saine. Norman, malgré des hallucinations et des évanouissements, tente de vivre une expérience d’une normale et attire l’attention d’Emma (Olivia Cooke), une camarade de classe intelligente qui souffre de fibrose kystique. Bien que Norman soit amoureux d’Emma, ​​il devient obsédé par Bradley (Nicola Peltz), une jolie étudiante populaire qui ouvre ses portes à Norman après un décès dans sa famille. Lorsque la relation de Norma avec l’adjoint à la police (Mike Vogel) se passe terriblement mal, le comportement de Norman devient de plus en plus inquiétant et il se retrouve rapidement suspecté d’un acte de violence choquant.

Attention spoilers Lire la suite Bates motel / Saison 1 : Du trouble sexuel à la folie

l’univers des séries télé partie III

Les combats de masse :

Dans les films à gros budget on constate que plus il y a d’ennemis plus c’est impressionnant,  en réalité tout est créé par ordinateur; Tout cela par des procédés numériques de démultiplication et de standardisation. Si les plans ne durent pas plus de 2 secondes, c’est pour éviter qu’on  ne s’aperçoive que ce sont des duplicatas.

Selon Fréderic Sabouraud, tous les plans réels ou virtuels ont quasiment la même durée dans les grandes scènes d’action. L’effet visuel éphémère  l’emporte sur la dramaturgie… Dans le seigneur des anneaux on a des plans de combats tournés sur fond vert puis des scènes en décors naturels. 50% sur 50%.

Vers le rythme 24 comme 24h chrono

Une série cela se vit, c’est un point crucial dans le quotidien des spectateurs. Certains disent que c’est un rendez-vous à ne pas manquer. On a les feuilletons comme « Plus belle la vie », ces soap opéra qui sont souvent les soupes des ménagères. Ces soap opéra sont indénombrables Santa barbara, Dallas, Les feux de l’amour…

Six Feet Under

Le paysage des séries télés s’est transformé en une dizaine d’années, alors qu’il y a 15 ans, les séries étaient pauvres. On avait juste quelques grandes séries comme X Files, ou encore Buffy contre les vampires dans les années 90.

Les séries sont devenues un phénomène de masse, ont gagné en maturité, en puissance narrative à un tel point que certains romanciers  disent comment faire pour faire mieux que les séries télés. Certains scénaristes délaissent le cinéma pour la série télé.

Chaque année 50 séries se créent, dont 100 séries sont en production dont celles qui sont reconduite. Internet a favorisé l’émergence des séries. Les séries US se vendent un peu partout. Lire la suite l’univers des séries télé partie III